Finitions à base d’Argile | Pourquoi et Comment

Que vous ayez construit vous-même votre maison écologique ou que vous rénoviez votre bien pour le rendre plus sain, vous vous posez certainement la question des finitions décoratives. Il serait effectivement dommage d’avoir “tout bon” pour le gros œuvre et d’utiliser des produits de décoration allergènes, issus de la pétrochimie et rejetant leur lot de substances toxiques dans l’air. La bonne nouvelle c’est que les matériaux sains utilisés pour le gros œuvres peuvent aussi servir aux finitions !

Aujourd’hui, nous allons parler de l’argile, terre “magique”, belle, saine, facile à mettre en œuvre, disponible et renouvelable dans la nature, vous apprendrez à faire vous-même vos finitions à l’argile.

Pourquoi utiliser l’argile pour vos finitions

Outre sa beauté douce et chaleureuse, les qualités écologiques et pratiques de l’argile ne sont plus à démontrer.  Depuis la nuit des temps cette terre a servi l’Homme dans la construction de son habitat et ce à travers le monde. Voici tout de même un petit tour d’horizon pour ceux qui auraient encore des doutes.

L’argile est un régulateur naturel d’humidité car il absorbe l’eau en suspension lorsque le taux d’humidité de l’air est élevé. Il restituera cette humidité au fur et à mesure que l’air s’asséchera. On peut donc l’utiliser dans toutes les pièces de la maison, même dans la salle de bain ou la cuisine où elle supprimera le phénomène de condensation des parois vitrées (fenêtres, miroirs). Il va de soi que cette caractéristique aide à lutter contre la prolifération des champignons dus à l’humidité. On peut donc considérer que l’argile aide à purifier l’atmosphère, limitant ainsi les risques d’allergies. L’inertie thermique de l’argile en fait presque un radiateur à lui tout seul. Sa capacité à absorber la chaleur et à la redistribuer petit à petit, apporte un véritable confort thermique à l’habitat. Habiller vos murs et vos sols d’enduit et de béton d’argile est une excellente solution pour économiser de l’énergie et éviter les écarts de température entre le jour et la nuit.

Enfin, l’argile est facile à utiliser : en finition, on va bien sûr chercher aussi l’esthétique. Pas de panique, l’argile même sèche peut être retravaillée, il suffit pour cela de la ré-humidifier pour arriver au résultat souhaité.

Finitions argile

 

Préparer soi-même sa peinture à l’argile

Pour réaliser vous-même votre peinture à l’argile, vous pouvez acheter de l’argile en poudre chez un grossiste ou en récupérer dans certaines carrières. Vous pouvez aussi aller directement en chercher au bord d’une rivière si votre situation géographique le permet. Il faudra prendre le temps de tamiser la terre mélangée avec de l’eau pour la débarrasser de toutes les impuretés indésirables. Laisser ensuite reposer toute une nuit pour séparer l’eau de la terre.

Il existe toutes sortes de recettes à base d’argile, des plus simples aux plus complexes. Celle-ci dépendent des qualités d’argiles et des expérimentations des artisans. Je vous propose une formulation de peinture ci-dessous.

Finitions a argile

Les ingrédients à ajouter pour 1 Kg d’argile seront :

  • 300 g de colle de farine* (pour l’adhérence au support)
  • 250 g de craie naturelle (blanc de Meudon ou autre)
  • 125 g de vinaigre d’alcool (antibactérien optionnel)
  • 125 g d’huile de lin (facilite l’application)

Les doses sont à multiplier en fonction de la quantité souhaitée. Il suffit ensuite de mélanger tous les ingrédients et d’ajouter de l’eau, au besoin, pour obtenir la consistance d’une crème liquide.

Vous pouvez garder la couleur naturelle de votre argile, mais vous pouvez aussi teinter la peinture obtenue avec des pigments naturels (pourcentage variable selon les argiles). L’application de la peinture à l’argile peut se faire au rouleau pour un rendu lisse et velouté, vous pouvez également utiliser un spalter plus ou moins large pour obtenir des nuances de ton, comme pour un badigeon de chaux. Dans tous les cas, votre support doit être sain, sec et dépoussiéré, s’il est très absorbant, passez une 1e couche diluée à 10 % d’eau en plus.

*La colle de farine se fabrique en mélangeant deux cuillères à soupe de farine + une cuillère à café de sucre + ½  verre d’eau afin d’obtenir une pâte onctueuse sans grumeaux. Ajoutez ensuite deux à trois verres d’eau et faites chauffer à feu doux en remuant avec un fouet jusqu’à épaississement. Laisser refroidir avant de vous en servir.

 

Préparer soi-même un enduit de finition à l’argile

Ici aussi les recettes varient selon les qualités d’argiles. Quelques tests préalables sur votre mur sont recommandés. Si l’enduit farine, c’est que le taux d’argile est trop faible et s’il fissure c’est que le taux d’argile est trop concentré. Vous avez accès à différentes formulations en téléchargeant ces 21 recettes écologiques.

Pour réaliser 1 m² en 4 mm d’épaisseur, ou 2 m² en 2 mm d’enduit à l’argile, il  faudra donc :

  • 2 kg d’argile sèche (même principe que pour la peinture)
  • 2 à 6 kg de sable fin à enduire (chez un grossiste)
  • 1/2 L de fromage blanc 0% (pour les propriétés d’adhérence de la caséine qu’il contient)

 

Malaxez tous les ingrédients dans un seau jusqu’à l’obtention d’une pâte souple, l’idéal étant de  laisser le tout reposer pendant 24 heures. Si vous devez réaliser une grande quantité d’enduit à l’argile, utilisez un contenant type poubelle de jardin et mélangez avec un malaxeur spécial pour les enduits. L’application se fait à l’aide d’un platoir pour enduits décoratifs. Vous trouverez ce matériel dans les magasins spécialisés. Si vous souhaitez faire ressortir le sable pour obtenir plus de relief, passez une éponge humide lorsque l’enduit commence à tirer. Pour une meilleure adhérence sur support poreux, il faudra veiller à humidifier celui-ci en vaporisant de l’eau dessus.

Pour aller plus loin et vous approprier cet élément, vous pouvez piocher dans des manuels et des guides qui vous permettront d’acquérir les bases, de comprendre l’argile afin de vous sentir à l’aise lors de la mise en œuvre. En voici certains, mais la liste n’est pas exhaustive :

enduit naturelLes enduits intérieurs chaux, plâtre, terre,

Enduits de terre crue : Techniques de mise en oeuvre et conseils de professionnels

Peindre et décorer au naturel Tome 1,

Peindre et décorer au naturel Tome 2.

 

Si vous n’êtes pas encore convaincus de l’utilité d’appliquer des finitions à l’argile chez vous, peut-être ces images finiront par vous décider !

 

Anne Le Tarnec, rédactrice “éco-inspirée”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *