GRANULOMETRIE

De « granulo- », grain et « -métrie », mesure.

Avant de pouvoir être utilisés dans la construction, les sables sont tamisés en classes granulométriques. C’est à dire selon leurs tailles.

Ces granulométries peuvent être 0-1mm, 0-2mm, 0-4mm, etc..

Le choix d’une granulométrie appropriée est important car il participe à la solidité de notre ouvrage. On sait que pour qu’un mortier soit solide, sa granulométrie doit être hétérogène et contenir la bonne proportion de chaque grosseur de grains. Des cailloux aux fines micrométriques. D’où l’appellation du fameux « mélange » utilisé pour couler les grosses pièces.

Ainsi chaque grain est en contact avec son voisin et le liant n’a plus qu’à les figer ensemble.

Pour ces raisons, il est déconseillé d’utiliser des sables lavés pour les travaux de maçonnerie car chaque élément du sable, même les plus fins ont leur importance dans la tenue mécanique des mortiers.

Exemple de granulométrie idéale ans l’élaboration des mortiers

Pour illustre encore l’importance de cette granulométrie, je prendrais l’exemple des fumée de silice incorporées dans certains ciment pour améliorer leur propriété mécanique et leur durabilité.

Ces particules de 50 à 200 nanomètre sont jusqu’à 150 fois plus fines que les particules de ciment elles-même ont pour fonction principale d’optimiser l’empilement granulaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *