INERTIE

L’inertie à plusieurs significations et dans l’habitat on parle plutôt d’inertie thermique (sans vouloir manquer de considération aux les roulottiers).

L’inertie thermique est la propriété d’un matériau à pouvoir emmagasiner des calories et les restituer progressivement.

Pour avoir de l’inertie, un matériau doit avoir une masse importante. Un bon exemple de cette qualité est celui des poêles de masses qui absorbent la chaleur du feu dans leurs briques, qui la redistribuent petit à petit dans la pièce ou ils se trouvent.

Par opposition le radiateur électrique, avec ses résistances, ne chauffe que l’air. L’air ne possédant aucune masse, dès que l’on éteint l’appareil le froid revient nous faire du pied. D’où la disparition progressive de ces grilles pains gourmands en énergie au profit de chauffages à inertie.

L’utilisation de l’inertie pour piéger les calories solaires est une solution très inintéressante en hiver.

On retrouve l’optimisation de ce principe ans les murs trombes,par exemple.

L’utilisation de tomettes pour stocker l’énergie solaire est aussi une idée rayonnante !

Petite mise en situation :

« Serre moi dans tes bras mon amour, l’inertie thermique de ton corps battu par les coups de soleil est une vraie bénédiction dans les nuits fraîches du désert… Ahhh.. embrasse-moi, Kevin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *