Fatigué(e) de voir l'humidité ou le salpêtre grignoter ta maison ?

  • Tu as acheté une belle maison ancienne qui a subi des rénovations au ciment ? (blasphème !)

  • Tu as du mal à chauffer ta maison correctement et à t’y sentir vraiment confortable ?
  • Tu observes des auréoles  jaunâtres au niveau de tes murs
  • Tu subis une condensation importante au niveau des vitrages malgré un système de ventilation sensé fonctionner ?

Bonjour c'est Gautier et j'ai décidé de te montrer qu'avec une bonne approche, l'humidité dans le bâti ancien n'est plus insurmontable.



                               

Si tu as des problèmes d’humidité sérieux chez toi j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle à t'annoncer!

  • La bonne nouvelle c'est que tu n'es pas tout seul
  • La mauvaise nouvelle c'est que la solution miracle est (très) bien cachée !

J'imagine que tu as tout de suite pris le problème au sérieux. Pourtant, malgré ta bonne volonté et tes tentatives de réduire au minimum les sources d'humidité de ta maison, tu continues de voir réapparaître des auréoles brunes et du salpêtre sur tes murs ?

Pas étonnant, 25% des foyers français sont touchés par ces problèmes.

1 maison sur 4... c’est énorme !!!

Est-ce que cela veut dire que ce n’est pas grave ???

Absolument pas ! Cela montre à quel point les gens sont perdus et démunis face à ce genre de problématique.

J’en veux pour preuve, le genre de message que je reçois régulièrement.



Ces conséquences d'une humidité excessive sont désastreuses

Suffoquer de la chaleur humide durant les canicules d’été. Être obligé d'ouvrir constamment ses fenêtres à l’air brûlant pour éviter de voir littéralement pousser les moisissures sur le bas de chaque mur.

Chauffer en permanence en hiver sans jamais atteindre la zone de confort thermique permettant de se détendre. Être transpercé par le rayonnement froid des murs qui ne veulent pas sécher et les factures d’énergie injustement salées.

Ne plus vouloir partir en vacances à cause de la crainte de voir sa maison développer des cultures fongiques durant deux semaines.

Ouvrir la porte de sa résidence et sentir l’étuve tiède et désagréable d’un intérieur négligé.

Imaginer les créatures rampantes cachées dans la décomposition des bois et des peintures, derrière les plinthes et sous les meubles de vivres.

Être constamment dans l’angoisse de voir apparaître des tâches et des auréoles brunâtres sur les récentes reprises de murs qui ne chauffent jamais.

Mais au-delà des considérations humaines, c'est certainement pour la santé du bâti qu'il faut s'inquiéter en premier.

Car celui-ci subit une spirale de détérioration sans équivalent

Connais-tu l'effet domin'eau ?

L'effet domin'eau représente une série d'évènements s'enchaînant et qui - au fur et à mesure qu'ils se développent- prennent continuellement plus de force et d'importance.

Par exemple, une simple voie d'eau dans une toiture va :

  1.  Endommager le bois de la charpente,
  2.  S'infiltrer dans les maçonneries et déstructurer leur mortier,
  3.  Faire gondoler les cloisons et les planchers,
  4.  S'attaquer aux isolants et leur faire perdre leurs propriétés,
  5.  Permettre aux moisissures et aux champignons de se développer, 
  6.  Faire le jeu des blattes et des cafards qui se délectent des coins sombres et humides

Mais ce n'est pas fini !

Chacun de ces points engendrent à leur tour une suite de pathologies interminables.

Les mouvements de la charpente entraîneront plus de fuites,

... les cloisons moisiront, 

...les matériaux structurant la maison se biodégraderont rapidement,

... les spores causeront des allergies chroniques et des mauvaises odeurs,

... les blattes se multiplieront comme elles savent si bien le faire

            et cerise sur le pompon :

Tu dépenseras une fortune en chauffage sans jamais atteindre le confort d'une maison saine.


Ce ne sont là que les conséquences d’une voie d’eau dans le toit.


Maintenant combinons cela avec les autres sources d'humidité que peuvent être les infiltrations... les remontées capillaires... les rejaillissements d'eau de pluie sur la façade... la production de vapeur d'eau à l'intérieur de la maison... les remontées de nappe phréatique... les fuites invisibles de canalisation et de tuyauterie... les inondations ou tous ces autres facteurs qui viennent se combiner pour nous obliger à nous soucier de la survie de notre bâtisse.

Tu te dis certainement que j’exagère, alors regarde la centaine de témoignages juste en dessous et tu verras que je n’invente rien.

Comment choisir le bon intervenant pour les 81% ?

Bien sûr, pour une fuite dans le toit, on fait appel à un bon charpentier et on n’en parle plus. 

Mais 81% des désordres proviennent du ruissellement et des infiltrations par le  sol. Et pour ces sources d'humidité, l’artisan infaillible n’existe pas.

Internet t'aura bien entendu suggéré de faire des infiltrations de résine dans tes murs ou de cuveter ta cave avec une épaisse couche de ciment ou un enduit hydrofuge.

Seulement, cela ne règlera pas le problème dans les maisons anciennes. Au mieux cela le déplacera, au pire cela l'aggravera.

La seule garantie sera d’avoir un nouveau trou dans ton portefeuille.

Finalement, pour résoudre ce problème durablement, il faudra en connaître les causes. 

Traiter candidement les conséquences revient à s’épuiser à vider indéfiniment l’eau d’une barque qui coule alors quun simple bouchon de liège bien placé permettrait de stopper la catastrophe.

Pourquoi l’humidité en veut-elle aux maisons anciennes ?

Seraient-elles moins fiables ou moins durables (pourtant dans maisons anciennes il y a "ancienne") ?

Que nenni, c’est plutôt que les modes de construction ET de rénovation ont beaucoup évolué. L'emploi des matériaux respirants d’antan à été remplacé par celui du ciment.

Ces dalles et ces enduits en ciment ont généré beaucoup de pathologies dans le bâti ancien. Presque toutes liées à la gestion de l'humidité.

Mais il y a aussi le goudronnage et l'étanchéification des zones habitables qui ont grandement favorisé le fait que l'humidité se serve de tes murs poreux comme d'autant de mèches pour regagner la surface.

La raison cachée derrière les 25% de maisons déraisonnablement humides 

La spécialisation à outrance des métiers explique pourquoi peu de professionnels conservent une vision globale des pathologies de l’habitat. 

Difficile alors d’offrir un diagnostic clair et des conseils fiables sur ce qu'il faudrait vraiment faire pour pérenniser les maisons de caractère.

Bien que les cas de figure changent, les réponses restent toujours les mêmes : infiltrations de résine et cuvelages.

Vivre dans une maison ancienne implique bien des responsabilités. Celle de comprendre son fonctionnement et ses particularités est la première d’entre elles.

Cela, personne ne le fera pour toi mais si tu es sur ce site, en train de lire ces lignes, c’est que tu en mesures déjà l’importance.

Ne pas se laisser endormir par le premier vendeur de rêves est aujourd’hui crucial pour la survie du patrimoine.

25% de maisons humides, malgré les savoirs déjà établis, c’est scandaleux !

Voici ce que je préconise pour régler au mieux le problème.

Cette vision globale regroupe, le terrain, l’habitat et l’habitant.  

En la cultivant, il te sera possible de généraliser le recours à des techniques efficaces et adaptées aux différents cas de figures.

La hiérarchisation OBS qui s’adapte à ta situation personnelle

Pour aider ceux qui souffrent des remontées d’humidité et du salpêtre qu’elle transporte, j’ai mis en place la hiérarchisation OBS qui te permet de définir des actions à accomplir en fonction de tes moyens (techniques et financiers) et de la destination du mur ou de la pièce à soigner.

Cette méthode se divise en 3 modes d’action clairs et adaptés à ta situation actuelle.

Car le bâti ancien, ce n'est pas une aventure comme les autres.  ce ne sont pas les solutions à l’emporte-pièce.


C’est sur la base de la hiérarchisation OSB que j’ai réalisé le guide-vidéo des Solutions Anti-Humidité dans le bâti ancien.

Ce guide a vocation à diffuser les rudiments oubliés et négligés par les vendeurs d’hydrofuge. 

Il t’aidera à travers une approche méthodique, à définir l’angle d’approche le plus judicieux pour réduire le taux d’humidité dans ta maison.

Le Guide Vidéo  des Solutions 

Anti-Humidité

Ce guide est composé de 5 modules et 6 vidéos qui t'aideront à choisir des angles d'attaque pertinents face à tes  problèmes de salpêtre ou d'humidité.

Deviens en mesure d’approcher les bons artisans et communique avec eux en toute connaissance de cause.

Réduis rapidement les apports cumulés d'humidité. Ceux sur lesquels tu peux agir avec un investissement technique et financier minimum.

Corrige toutes les mauvaises habitudes qui amplifient les effets indésirables de l’humidité. Que ce soit pour limiter les dégâts durablement ou gagner du temps avant de réaliser les travaux qui s’imposent.

Discerne les différents phénomènes physiques, chimiques et même électriques qui amplifient les réactions capillaires.

Découvre de manière méthodique et pédagogique les grands principes simples qui se cachent derrière les manifestations tels que : Les infiltrations... Les remontées capillaires... Les pressions hydrostatiques... Les dégâts des eaux... Les changements de phases...Les remontées géomagnétiques... Etc...

Ce que les initiés pensent du Guide Anti-Humidité

Cette formation nous a surtout fait gagner un temps précieux !"

" Cette formation riche et complète répond tout à fait à nos besoins. Propriétaires d'une maison ancienne et d'une dépendance du 14ème siècle, nous souhaitions obtenir des informations claires et objectives afin d'entreprendre dans un futur plus ou moins proche la rénovation de notre bâtiment. Cette formation nous a surtout fait gagner un temps précieux que nous n'aurons pas à dépenser dans des recherches longues et non exhaustive sur internet. Merci Catherine et Gautier"

Catherine et Gautier A..

“Je trouve que l'ensemble est bien documenté."

J'ai reçu hier le guide vidéo en 5 modules que j'ai pu lire avec intérêt.

Après une première lecture, je trouve que l'ensemble est bien documenté…J'ai apprécié le graphique avec les courbes et le polygone de confort. J'utilise pour mes constats un humidimètre pour l'air. Et aussi un humidimètre à deux pointes pour les matériaux."


Michel B.

“...bravo c'est du très bon travail !"

" J'arrive enfin à prendre un peu de temps afin de te faire un retour sur la formation.

Pour commencer bravo c'est du très bon travail! C'est simplement expliqué et vraiment compréhensible.

Pour moi tu as bien fait le tour du sujet. "

Christian Z.

“Il est urgent que les informations fiables circulent.”

"C'est super que tu fasses un guide pour donner des solutions qui respectent le bâti ancien.

Nous on a eu de la chance en étant conseillés par un membre compétent de Maisons Paysannes de France.

Mais on a eu aussi beaucoup de très mauvais conseils de maçons ou autres gens qui ne comprenaient pas pourquoi on voulait s'embêter à faire de la chaux au lieu du ciment !! (Même chez Point P, ils ont essayé de nous refiler du "bâtichaux" au lieu de chaux). Et pareil pour l'enduit chaux-chanvre.

Tout ça pour dire qu'il est urgent que des informations fiables circulent sur la rénovation du bâti ancien..."


Cybèle C.

“...les solutions possibles sont bien abordés."

" La problématique de l'humidité dans le bâti ancien, son diagnostic et les solutions possibles sont bien abordés."

Alain T.

“...de bonnes pistes pour agir concrètement."

"Merci pour cette formation ! Un tour d'horizon des sources de soucis d'humidité pour prendre de la hauteur, et de bonnes pistes pour agir concrètement."

Violaine P.

Le Guide Vidéo  des Solutions anti-humidité

Une fois passé en revue tous les points de cette formation, tu seras capable d'évaluer la gravité de tes problèmes d'humidité et d'évaluer les moyens les plus simples et les moins coûteux pour y faire face.

Garantie 30 jour  100%  Satisfait ou remboursé

Payment sécurisé

Durant les 2 heures de cette formation tu découvriras :

  • Les aides de l’État susceptibles de prendre en charge les travaux liés aux problèmes d'humidité 
  • Le meilleur moment pour réaliser tes diagnostics sans te faire induire en erreur
  • Dans quelle mesure le salpêtre est une bonne chose
  • Comment diviser par 3 les nuisances du ciment sans faire de lourds travaux
  • L'intervention à éviter si tu ne veux pas qu'il pleuve jusque dans ta cave
  • L'astuce de la feuille d'alu pour évaluer l’origine de l'humidité d'une pièce
  • Quels appareils électroniques à moins de 30 € t'aideront à mesurer l'humidité de l'air et du mur
  • Comment chauffer intelligemment pour limiter la dégénérescence de ton bâti 
  • Le problème des matériaux à forte inertie avec l’humidité
  • Les signes qui doivent te faire peur et ceux qui peuvent te rassurer
  • La différence entre les remontées capillaires et les effets de mèche
  • L'astuce de Grand-Mère à 0,66 €/Kg pour absorber des litres d'humidité
  • La gestion optimale des terrains en pente et des maisons encaissées
  • Comment répondre à la croyance injustifiée selon laquelle les caves enterrées doivent obligatoirement être humides
  • Quels sont les meilleurs complexes de sol anti-humidité.
  • Comment aérer une dalle en ciment sans la faire sauter
  • Comment diagnostiquer l'état profond du mur quand l’hygromètre atteint ses limites
  • Les points à vérifier sur ton contrat d'assurance en cas de problèmes d’humidité
  • Comment éviter les erreurs de paresse qui seront  fatales à ton bâti
  • Comment éliminer efficacement les tâches et les odeurs de moisissure
  • Comment éliminer les traces de salpêtre sans produits chimiques

  • Comment utiliser un enduit de répartition pour optimiser la dispersion et l’évacuation de l'humidité à moindre frais
  • Où et quand recourir aux drains même sans réseau d’eau pluviale à disposition pour l’évacuation
  • Comment réaliser manuellement des micro-forages dans ton terrain pour assécher les nappes d’eau souterraines suite à de fortes précipitations ou à des remontées de nappe phréatique

Qui suis-je ?

Je suis Gautier, ouvrier professionnel en éco-construction depuis 2014, créateur et administrateur unique du blog “Faisons-le-mur.com”.

Le temps passé sur les chantiers, au contact de clients et à la rédaction d’articles pédagogiques m’apporte une connaissance concrète des problématiques de l’auto-construction et de l’auto-rénovation écologique.

Mon deuxième talent c’est la transmission. J’aime manipuler les savoirs et les distiller de manière simple et motivante.

Est-ce que ce guide s'adresse à toi ?

Oui.. 

  • Si tu habites dans une maison construite avant 1950
  • Si tu es décidé(e) à comprendre d’où viennent les désordres
  • Si tu veux appliquer des techniques respectueuses du bâti et de ses habitants

Non...

  • Si tu habites dans une maison conventionnelle en parpaings
  • Si tu cherches une solution universelle rendue sans diagnostic
  • Si tu ne t'intéresses pas aux causes profondes de l'humidité

Avec Le Guide Vidéo  des Solutions anti-humidité

  • Fini les auréoles poisseuses qui s’invitent éternellement sur tes murs

  • Fini les ambiances froides et moites induites par un taux d'humidité inadapté
  • Fini la crainte de voir l’humidité rendre ta maison invivable... puis invendable

Profite enfin :

  • Du soulagement d'avoir les travaux derrière soi et de pouvoir t’aérer la tête avec des occupations plus légères.
  • D'une instruction qui t'aidera à identifier l'origine des pathologies et à trouver la meilleure solution pour y survivre

Garantie 30 jours  100%  Satisfait ou remboursé

Payment sécurisé

100% Satisfait ou remboursé

Achète sans risque ! Si après avoir pris connaissance de la formation, tu n’es pas satisfait par ma méthode, j’en prends la responsabilité et j'insiste pour te rembourser intégralement.

Non pas dans les 7 jours comme le prévoit la loi, mais jusqu'à 30 jours après ton achat, par simple email et sans condition !


2 bonnes raisons de rejoindre cette formation vidéo ?

a) Le bâti ancien est sensé prendre de la valeur et non en perdre

Les maisons anciennes sont une richesse à défendre. Elles représentent un patrimoine culturel et constructif d’une grande valeur. 

Malheureusement certaines méconnaissances de leurs caractéristiques transforment leurs attributs en contraintes et leur font perdre tout attrait.

En bout de course, elles deviennent un poids dont personne ne veut se charger et elles sont tristement abandonnées dans leur jus. Invivables et invendables !


b) Une maison en mauvaise santé se sont des habitants en mauvaise santé

Nous passons 90% de notre temps à l’intérieur. Même si les actifs partagent ce temps entre la maison et le boulot qui sert durement à la payer, nous arriverons tous à la retraite un jour. 

Quand ce sera ton tour, préfèreras-tu un habitat sain qui te vivifie ou la maladie véhiculée par les  microorganismes et le froid transperçant d’une bataille négligée ?

Lutter contre l’humidité est un processus de longue haleine que l’on sous-estime souvent. Partir sur une mauvaise piste peut coûter très cher et prolonger éternellement les désordres.


Alors, tu trouves que ça en vaut la peine ?..

             CGV

Copyright - Faisons-le-mur.com

>