IL Y A DU CHAUD, MAIS IL FAIT FROID!

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bonjour à toi !

En ce début d’automne je souhaitais faire part d’une idée reçue qui empêche souvent de comprendre pleinement un certain phénomène.

Il s’agit de l’idée selon laquelle le froid arriverait avec la fin de l’été. Cette affirmation en apparence indiscutable est en fait un piège dans lequel nous retombons une année sur l’autre.

En effet, ce n’est pas le froid qui arrive, c’est le chaud qui s’en va !

Cela ne semble pas faire de grande différence dit comme ça, juste être une autre manie de jouer avec les mots.

Pourtant quand une fois qu’on l’a intégré, ça fait une sacré différence dans la gestion du confort thermique à l’intérieur de nos habitations. Je m’expliquerai tout de suite là dessus mais d’abord un peu de définition.

froid (nom masculin): Privation, absence de chaleur. Sensation que fait toute déperdition de chaleur. […]

froid,e (adjectif) :Qui n’a pas de chaleur, dont la température est basse. Qui donne la sensation du froid. […]

Comme on peut le voir dans ces définitions le froid est l’absence de chaleur .

La chaleur c’est de l’énergie thermique, pas un fluide, pas une substance mais une grandeur numérique variable.

Le « Froid » est le résultat de l’absence de chaleur, ou de l’abaissement de la température d’un corps. La notion de « Froid » est donc subjective.Il n’y a pas d’unité pour mesurer le « Froid ».

chaud froid islation déperdition calorie

Schéma d’un échange calorique entre deux corps

Lorsque l’on met deux corps en contact, ils échangent de la chaleur (énergie thermique): l’un des deux corps a des particules qui ont plus d’énergie, en les mettant en contact, les chocs entre particules font que cette énergie (la chaleur) se transmet d’un corps à l’autre.

La température est la mesure de ce transfert d’énergie. Elle ne mesure pas le froid, mais la chaleur.

Une illustration de ce phénomène pourrait être dans la réponse à la question suivante :

Qu’est-ce qui est plus chaud, une casserole d’eau bouillante ou un Iceberg ?

Tu donnes ta langue au chat ???

Bon, tu avais comprit qu’il devait y avoir un piège et tu t’es sûrement répondu « heu.. l’iceberg !? » en te mordant la commissure des lèvres.

Félicitations ! C’était bien l’iceberg 🙂

Je t’épargne le supplice d’argumenter ta réponse, je m’en charge.

L’iceberg est scientifiquement plus chaud car il possède, grâce à son grand volume, un plus grand stock d’énergie thermique (même si elle est moins concentrée).

Exemple : imagine maintenant que je plonge notre iceberg ou notre casserole d’eau bouillante dans une mer d’azote liquide (-195°) et que je te demande lequel fera le plus remonter la température de la mer d’azote. Vue sous cet angle la réponse est plus évidente n’est-ce pas ?:)

L’UNIVERS CHERCHE A NOUS FAIRE MOURIR DE FROID !

Le froid n’existe pas et pourtant on peut en mourir. C’est ballot comme paradoxe, hein ?:)

Pourtant c’est en quelques sorte ce que l’on peut conclure du deuxième principe de la thermodynamique qui explique que le but thermique de l’univers est l’entropie. C’est à dire l’homogénéisation de toutes les températures jusqu’à la stabilité absolue.

Notre cœur est le moteur qui permet à notre corps de résister à cette alignement de notre température à celle de l’air ambiant. Le cœur de la terre est le moteur qui lui permet de résister à l’alignement de sa température à celle de notre galaxie. Le cœur de la galaxie est le moteur qui lui permet de résister à l’alignement de sa température à celle du cosmos. En vrai c’est sûrement un peu plus compliqué que ça mais tu as comprit le principe.

De la même manière, le cœur de notre maison est le moteur qui lui permet de résister à l’alignement de sa température à celle de l’air extérieure. Et ça c’est super important de le comprendre pour la mise en œuvre de ce qui isole notre maison de l’air extérieur (fenêtres à multiple vitrage, isolation des murs). Créer de la chaleur est une chose, la garder en dedans en est une autre. Et comme le dit le proverbe : « Dieu donne le froid selon le drap »

chaud froid islation déperdition calorie

Couverture isothermique

Dans les kit de survie on retrouve souvent des couvertures isothermiques. Ces couvertures peuvent sauver des vies dans des condition extrêmes car elle stoppe l’échange d’énergie thermique entre un corps (le nôtre) et l’extérieur. Ce n’est pas la couverture qui nous chauffe mais au moins ce n’est pas nous qui chauffons la couverture non plus.

Dans le bâtiment on a inventé un matériaux un peu similaire importé de la construction spatial. Les isolants thermo-reflecteur.

chaud froid islation déperdition calorie

Isolant thermo-reflecteur

L’idée de départ n’était pas si mauvaise mais elle négligeait deux facteurs importants :

1. Nous ne vivons pas dans l’espace ! Ce matériau efficace dans des conditions extrêmes, l’est beaucoup moins dans des milieux tempérés

2. Il ne permet pas les échanges hydriques et gazeux nécessaires au vrai confort thermique.

Du coup : chaleurs humides, moisissures, salpêtre, champignons, écroulement des murs, insolvabilité du crédit bancaire, crise systémique, guerre nucléaire, … Et ouais, mon pote !

La vraie qualité d’un matériaux isolant est sa porosité et sa perspirance

La perspirance pour toute les avantages qu’on lui connaît et la porosité car plus un matériau est dense plus il a de molécules prêtes à nous voler notre précieuse énergie thermique. C’est pour cela qu’un carrelage provoque infiniment plus la sensation de froid qu’une moquette. Il est beaucoup plus dense. De même qu’un bain de neige à 0° paraît bien moins froide qu’un bain d’eau à 5°. La neige est moins dense !

Cela explique aussi pourquoi la plupart des matériaux isolant chimiques sont dit « expansé ».

C’est une quantité de matière donnée qui va emprisonner de l’air en augmentant de volume donc en réduisant sa densité.

Néanmoins, si j’en parle ici ce n’est pas pour en faire la publicité. Je suis clairement contre la généralisation de l’utilisation de ces matériaux polluant

Il y a assez d’alternatives naturelles pour n’avoir aucune excuse à ce sujet.

LE CLIMATISEUR EST-IL UNE EXCEPTION TERMO-DYNAMIQUE ?

Pas du tout ! On pourrait convenir que le climatiseur et le frigo génère du froid, mais c’est également faux.

chaud froid islation déperdition calorie

Système frigorifique à compression

En effet les systèmes frigorifiques à compression servent à absorber la chaleur pour la déplacer. Un fluide frigorigène (Fréon) est comprimé grâce au compresseur (4) il se condense (passe de l’état gazeux à liquide) dans le condenseur (1) en libérant de la chaleur, puis il est détendu par le détendeur (2) dans l’évaporateur (3) ce qui le fait se vaporiser (passage de l’état liquide à l’état gazeux), il absorbe de la chaleur dans les aliments, l’enceinte du réfrigérateur, ou l’air d’une pièce climatisée. 

Bien sur considéré globalement on peut dire qu’un frigo produit du « froid », mais il produit encore plus de chaleur ! (qui est soufflée à l’extérieur de l’enceinte)

Quand on a comprit qu’un liquide qui passe à l’état gazeux absorbe de la chaleur et qu’un gaz qui passe à l’état liquide en restitue, on peut appliquer cette connaissance chez soit en évitant de faire sécher son linge dans son salon en hiver, sinon on ne comprendra pas ce qui nous vole la réconfortante chaleur de notre poêle:)

Pour finir une petite fable du maître, Jean de Lafontaine, qui nous expliquera encore un peu la relativité entre le chaud et le froid :

Le Satyre et le Passant

Au fond d’un antre sauvage
Un satyre et ses enfants
Allaient manger leur potage,
Et prendre l’écuelle aux dents.

On les eût vus sur la mousse,
Lui, sa femme, et maint petit;
Ils n’avaient tapis ni housse,
Mais tous fort bon appétit.

Pour se sauver de la pluie,
Entre un passant morfondu.
Au brouet on le convie :
Il n’était pas attendu.

Son hôte n’eut pas la peine
De le semondre deux fois.
D’abord avec son haleine
Il se réchauffe les doigts .

Puis sur le mets qu’on lui donne,
Délicat, il souffle aussi.
Le satyre s’en étonne :
“Notre hôte, à quoi bon ceci ?

-L’un refroidit mon potage;
L’autre réchauffe ma main.
– Vous pouvez, dit le sauvage,
Reprendre votre chemin .

Ne plaise aux dieux que je couche
Avec vous sous même toit !
Arrière ceux dont la bouche
Souffle le chaud et le froid !

Merci d’être arrivé jusque là. N’oublie pas de laisser un commentaire car souvent la demande est chaude et le merci est froid 😉

Source :

http://vorzinekis.free.fr/docs/Le_Froid_nexiste_pas.pdf


Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 27
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *