Comment Créer un Écoquartier ? | Tout ce que tu dois Savoir 

​​
Les quartiers durables poussent un peu partout en France et Europe. En plus d’être construits en respectant l’environnement, ils proposent de réelles solutions aux problèmes sociaux et économiques des agglomérations. Comme tu souhaites créer un écoquartier et améliorer le quotidien de tes concitoyens, j’ai décidé de t’aider ! En lisant ce qui suit, tu comprendras pourquoi la conception d’un écosite va de pair avec le développement durable. Je te donne même des exemples concrets afin de mettre tout cela en application. Tu trouveras également des indications sur les démarches à entreprendre et sauras où trouver des informations concernant les matériaux à utiliser. 


​Les trois piliers du développement durable​

Tout d’abord, si tu n’es pas sûr de savoir exactement ce qu’est le développement durable, regarde vite cette vidéo de trois minutes avant de lire la suite. 


​Favoriser la cohésion sociale​

​Pour assurer la durabilité d’un projet, il est primordial que chacun puisse développer son
bien-être et avoir accès aux ressources de bases : éducation, alimentation, logement,
sécurité, droit au travail, etc.
L’implication des acteurs locaux est donc déterminante ! Ils doivent être activement inclus
dans le développement du projet et pouvoir valoriser leur savoir-faire. La solidarité est donc
de mise afin de créer une société équilibrée et pérenne.

Si tu souhaites approfondir tes connaissances en la matière, n’hésite pas à lire notre article sur l’intensité sociale.
Lors de la création d’un écolieu, tu dois donc impérativement rentrer en contact avec les
habitants et les mettre à contribution. La vie en communauté est essentielle au bon
fonctionnement d’un habitat collectif et ne sera possible que si tu favorises la collaboration
de chacun.
L’aménagement de potagers communs et la création d’espaces de coworking sont deux
exemples d’actions concrètes qui permettent d’améliorer la vie sociale.


​Préserver l’environnement​

​La surconsommation et l’exploitation intensive des matières premières affolent la
communauté scientifique et inquiètent les citoyens. Nous consommons plus que ce que la
Terre peut produire, et cela ne peut pas continuer ainsi !
Certains pensent pouvoir trouver la solution sur d’autres planètes ; je pense qu’une gestion
responsable et équitable est plus réaliste.


Pour qu’un développement soit durable, nous devons préserver les ressources naturelles et
réduire la production de gaz à effet de serre. La diminution du gaspillage et la protection de
la biodiversité sont également deux facteurs importants pour qu’un projet perdure.
Comme tu veux créer un habitat durable, tu commences donc par utiliser des matériaux
respectueux de l’environnement. Tu trouveras d’ailleurs plus d’informations à ce sujet plus
loin dans cet article.

Tu favorises également les énergies renouvelables et mets en place une gestion complète des déchets. Tu assures également l’accès aux transports publics et encourages la mobilité douce.


​Promouvoir une économie responsable​

 Pour qu’une activité commerciale soit durable, tous les processus doivent être réfléchis et mesurées en fonction des facteurs écologiques et sociaux. La fabrication d’un produit, les moyens de distribution ainsi que le recyclage sont donc établis afin de favoriser la proximité et l’environnement. Pour créer un écoquartier, le principe de l’économie du partage est une 

excellente méthode à appliquer. Pour y parvenir, tu dois mettre en avant les ressources et les compétences de chacun et proposer d’en faire profiter la communauté. Concrètement, tu peux aménager des lieux d’échanges et de trocs, par exemple pour les livres ou les habits. Tu favorises également le partage des services en mettant en valeur les ressources de chacun (compétences, temps, etc.). Pour le développement des entreprises, tu instaures une économie circulaire : réduction de la production en valorisant le recyclage et la réparation de produits. 


​Les étapes à respecter pour créer un écoquartier​

Pour assurer la réussite de ton projet et obtenir le label écoquartier, tu es tenu de respecter certaines étapes. Tout d’abord, tu dois connaître le territoire et proposer des solutions d’intérêt commun. Pour y arriver, la prise en compte des enjeux locaux est indispensable. D’ailleurs, la mise en valeur du patrimoine ainsi que la protection de la biodiversité sont également des facteurs clés. Ton analyse des enjeux économiques doit favoriser un équilibre des finances entre les différents acteurs.

De plus, tu t’assures de la faisabilité de ton projet (en te basant sur les piliers du développement durable décrits ci-dessus) et tu établis une évaluation sur le long terme. Tu as donc besoin de la mobilisation des citoyens concernés tout en définissant clairement les rôles et les objectifs à atteindre. Tu pourras alors déposer ton projet à la préfecture et faire les démarches nécessaires pour obtenir un permis de construire. Si tu souhaites en savoir plus à ce sujet, je te propose de lire rapidement ce document proposé par Pierre Rabhi pour la création d’écovillages. 


​Choix des matériaux dans un écolieu​

Un écosite, c’est aussi la valorisation écologique du patrimoine. Dans un premier temps, il s’agira de rénover les bâtiments déjà construits, tout en leur ajoutant une valeur environnementale. Pour ce faire, l’utilisation d’enduits naturels est tout particulièrement conseillée. En effet, la chaux, le chanvre et les pigments organiques sont de bons exemples de matériaux respectueux de l’environnement et adaptés à la réalisation de travaux de rénovation. De plus, la construction de nouvelles infrastructures est également envisageable et permet d’ajouter de la valeur à ton projet. Étant difficile de trouver des informations fiables concernant ce type de construction, tu trouveras toutes les informations nécessaires pour se former à l’auto-construction sur mon site. Rappelle-toi que pour créer un écoquartier, tu dois en permanence penser aux principes fondamentaux du développement durable. Tu favorises donc le recyclage et le savoir-faire local tout en utilisant des matériaux durables. 


​Exemples de quartiers durables​

En plus de la carte des Oasis permettant de découvrir près de mille projets d’habitats collectifs à travers la France, voici trois exemples d’écoquartiers fonctionnels : 


​Clichy-Batignolles, Paris​

Situé dans le 17e arrondissement, cet écosite est l’un des plus grands de Paris. Sa conception est exemplaire d’un point de vue du développement durable, notamment grâce à son intégration dans le réseau des transports en commun. D’ici 2022, il prévoit de pouvoir accueillir plus de sept mille habitants et douze mille emplois. 


​Les Vergers, Suisse

Avec trente bâtiments pouvant offrir plus de mille trois cents logements, ce quartier genevois est en totale adéquation avec les fondements du développement durable. En effet, la solidarité sociale ainsi que la prise en compte des aspects écologiques majeurs sont au cœur de ce projet d’envergure. 


​Fontaine Saint-Jean, Belgique​

À Engis, cinquante-six logements entourent la place principale. Fait exceptionnel, tous les habitants bénéficient d’un espace extérieur privé, principalement des jardins. De plus, le type d’habitation est extrêmement varié, allant du studio à la maison en passant par le duplex. De ce fait, il y règne une réelle diversité des populations, ce qui crée des liens sociaux exceptionnels. 

Télécharge en avant-première Le Livret du Sommet des Oasis Pour entrer dans la peau de 22 experts des ÉcoLieux:

- 22 conférences d'experts et de fondateurs d'Oasis 

- 4 thématiques abordées : vision - gestion du collectif - modèle économique et autonomie,

- 2 conférences par jour disponibles pendant 48h,

- Sommet 100% en ligne depuis le confort de ​ton canapé,


Tu connais maintenant les axes essentiels à la fondation d’un quartier durable. Tu peux également t’inspirer des autres écolieux et les adapter à la réalité de ton emplacement. Sans bien sûr oublier de respecter les piliers du développement durable, à savoir le social, l’écologie et l’économie. Pour en savoir plus et être certain d’avoir toutes les connaissances nécessaires pour créer un écoquartier, ne loupe surtout pas le sommet des Oasis qui aura lieu du 8 au 18 juin prochain. 

​Bruno Fontanet

​Ce ​article est signé de Bruno Fontanet​.

Il se définit comme un stimulateur d'écoconsciences qui a choisi la plume pour se faire entendre. 

Pour lui envoyer un peu d'amour, clique sur les icons ci-desssous ou laisse ton commentaire en bas de page.


​Laisse un commentaire :

Your email address will not be published. Required fields are marked

  1. Je viens de suivre le sommet des Oasis. Il comprenait une mine d’informations incroyables
    En trente ans, le chemin parcouru est phénoménal, et on peut dire que ça marche.
    impossible de mettre en doute la crédibilité du ou des modèles. Même si aujourd’hui encore, il ne peut convenir à tous.
    Merci pour cet article !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

​Autres articles passionnants :

porta. elementum ut ut dolor non