Enduit terre (argile) |5 astuces à connaître 

Un   enduit terre (ou enduit à l'argile) apporte un cachet naturel et écologique à ta maison ? Aujourd'hui grâce à Amélie Bourquard de l'association chapeau et bottes nous allons découvrir les 5 bonnes pratiques afin de réussir et mieux appréhender tes enduits à la terre crue.

Nous allons voir ensemble les fondements ainsi que les repères pratiques pour avancer sereinement dans tes projets.

Bien connaître le support des enduits de terre

Il est important de bien connaître le support sur lequel on va travailler. La terre crue adhère très bien sur de nombreux supports : sur la pierre, sur la paille … Cependant un des seuls supports où la terre crue n'adhère pas c'est sur le bois.

Amélie nous explique qu'il faut se poser un certain nombre de questions telles que : quelle est la nature de mon support ? Quel est le taux d'humidité ? Y a-t-il une certaine aspérité, donc une accroche ? Est-ce qu'il respire ? Est-il friable ? 

En effet, selon le support il faudra adapter la mise en œuvre afin d'éviter les possibles aléas. 

Il faudra observer les différentes réactions qui se produiront à chaque fois que tu fais des enduits.

Quelles sont les conditions climatiques idéales pour enduire ?

Il faut se poser la question de la météo avant de commencer un chantier, car la terre crue est un matériau vivant qui réagit aux conditions météorologiques. Est-ce qu'il y a du vent ? Une forte exposition au soleil ? Y a-t-il un fort taux d'humidité ? 

Amélie nous rappelle qu'au-delà de 30 ou 35° ou en cas de forte exposition au soleil il ne faudra pas travailler la terre crue.

Bien estimer le temps de préparation et le temps de nettoyage

Afin d'avoir un rendu le plus homogène possible il est nécessaire de ne pas interrompre la pose. Pour cela, il faudra bien s'organiser. Le conseil d'Amélie est de préparer le chantier dès la veille, dans ce cas tu pourras te concentrer sur la pose en elle-même le jour J.

Préparer le chantier passe bien sûr par préparer tes différents outils et matériaux dont tu pourras avoir besoin, mais pas seulement.

Amélie nous conseille de protéger tous les éléments téléphériques au mur sur lequel tu vas travailler (portes, interrupteurs, prises…) mais aussi les sols et les côtés. Cela permettra d'éviter de passer un temps incommensurable sur le nettoyage qui assistera après le chantier. 

L'erreur est souvent faite de se concentrer sur le chantier et sur la pose, alors que la préparation et le temps de nettoyage sont une partie importante du chantier. 

Tester, tester, tester !

Tester, ça veut dire quoi ? Selon la provenance de la terre, elle ne se travaille pas de la même manière. Vient-elle de chez toi ou vient-elle d'un prêt à l'emploi ?

Il est important de savoir faire ces recettes, Amélie nous donne un autre exemple : si un gâteau est fait par un grand chef pâtissier ou par un amateur, le résultat ne sera pas le même, tout comme pour les enduits à la terre crue.

Voici un exemple de test que tu pourras faire : si tu as besoin d'enduire un mur tu peux faire un carré de 30 cm sur 30 cm avec une première recette, puis tu fais un nouveau carré avec une recette différente (une dose de terre , une dose de sable puis une dose de terre pour deux doses de sables, etc…) et tu observes et noteras les réactions.

Enfin, tu n'auras plus qu'à choisir la recette qui réagit le mieux à tes variations. 

Bien observer l'enduit fini

Contrairement à d'autres sortes d'enduits tel que le ciment par exemple, l'enduit à l'argile peut être retravaillé. Prends donc le temps d'observer comment ton mur ou ton sol réagit à ta pose. Y a-t-il des microfissures ? Est-ce que ça bouge? Il sera toujours temps de réajuster ton œuvre.

La terre crue est un très bon matériau écologique et naturel qui peut être facile à utiliser si vous mettez en pratique ces 5 bonnes astuces de données par Amélie Bourquard. 

Pensez bien à votre environnement : quels sont mes supports ? Quelles sont les conditions dans lesquelles le chantier sera fait ? 

Organisez vous : préparez votre chantier vous permettra de ne pas perdre de temps en pose et en nettoyage par après. Il s'agit d'un gain de temps énorme! 

N'hésite pas à tester et essayer différentes recettes avant de commencer ton projet.

Enfin, observe comment réagit ton enduit car il sera toujours temps d'ajuster et de terminer correctement son rendu.

Pour plus d'info sur le travail fantastique d'Amélie, rendez-vous sur :

Chapeau et Bottes - Blog (chapeau-et-bottes.fr)

découvre 40 recettes de peintures et enduits écologiques :

  • MARIE LOUISE dit :

    comment a coup sur bien lisser l’argile en 2eme couche sur les murs merci pour votre reponse

    • EcoDidacte dit :

      Bonjour Marie-Louise,
      Pas de baguette magique : la pratique, la pratique, la pratique…
      Mais au moins avec l’argile, il est toujours possible de faire des reprises.
      Bon amusement,
      Gautier

  • Pognante dit :

    Bonjour à tous !
    Je suis en train de réaliser des enduits intérieur à l’argile.
    Je poste ce petit mot pour tout.e. les lecteurs afin de partager mon expérience.
    Mon enduit est composé de 2/5 ème de sable blanc 0/3 et de 3/5 ème de poudre de marbre blanche. Le liant est de l’argile blanche 0/2.
    Ayant fait plusieurs plaquette de test j’en suis arrivé à adjuvanté l’enduit avec 1 œuf pour 10litre d’enduit plus 0.5% d’huile de lin et la moitié de ce volume en essence de therebentine.
    Je recherche un enduit plutôt costaud et l’essence de therebentine à la propriété d’être siccative avec l’huile de lin. Elle la rend dur.
    Ensuite pour accentuer la cohésion de l’enduit j’ai fait fermenté de la ouate de cellulose afin d’en extraire la … cellulose ! J’ai remarqué que d’une part, ça rend l’enduit assez imperméable. Doublé avec l’huile l’eau glisse sur le mur mais ce n’est pas dans cet objectif que j’ai extrait la cellulose. L’enduit devient beaucoup plus collant, et pour enlever mes plaquettes d’essai, j’ai vraiment du gratter fort sur le dernier essai réaliser avec tous ces adjudant naturel.
    Voilà le tout réaliser sur 210 M2 de mur pisé, non dégrossi. Il y a des endroits où j’ai dû mettre une couche d’enduit de 2cm!! Aucun fendillement ! Alors que je suis à ces endroits 2.5 fois plus épais que ce que la charge me le permet ! Donc voilà je poste cet assez long commentaires car cet essai est clairement concluant ! Courage à vous tous !!

    • EcoDidacte dit :

      Merci Nicolas pour ce partage 🙂🙏

      • Pognante dit :

        Merci surtout à toi ainsi qu’aux personnes qui œuvrent avec toi sur ce site pour toute ces informations !
        Dommage que je ne puisse pas poster de photos !
        Merci encore.

        • EcoDidacte dit :

          Coucou,
          Merci pour ce gentil message.
          D’autant plus gentil que je suis le seul à oeuvrer sur ce site 😋
          (Sans compter les connaissances et amis qui m’aident parfois à apporter des informations plus justes)
          Et si tu veux m’envoyer des photos, c’est avec plisir qeu je les postent si elle correspondent au sujet 😉
          gautier[arobazzzz]faisons-le-mur.com
          A+
          Gautier

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >