RE2020 : Emplois et Formations 

​Suite aux annonces du 24 novembre 2020, nous savons que la nouvelle Règlementation Environnementale 2020 (RE 2020) va complètement bouleverser notre façon de construire d’ici 2050. Si les promesses du gouvernement sont tenues, il s’agira de la plus grande révolution méthodologique dans le secteur de la construction depuis l’après-guerre.

La RE 2020 va mécaniquement créer des opportunitésen matière d’emploi et de formation, que ce soit par la création de nouveaux postes ou par l’évolution des métiers existants.

C’est quoi la RE2020 ? 

Il s’agit d’une nouvelle règlementation dans le secteur de la construction qui va remplacer la RT2012. Le gouvernement français a commencé à créer des règlementations thermiques à partir du choc pétrolier de 1974, au rythme d’une par décennie. Elles ont pour objectif de réduire la consommation d’énergie des bâtiments (logement, tertiaire, équipement public…).

La communication officielle justifie cette nouvelle règlementation par la volonté de lutter contre le changement climatique et ainsi de respecter les Accords de Paris. Mais la motivation est très certainement liée à la prochaine pénurie de gaz due à la hausse de la consommation allemande, le gaz qui était une énergie privilégiée par la RT 2012.

La RE2020 a 3 grands objectifs :

  • Donner la priorité à la sobriété énergétique et à la décarbonation de l’énergie 
  • Diminuer l’impact carbone de la construction des bâtiments 
  • En garantir la fraicheur en cas de fortes chaleurs

Article complémentaire pour plonger dans le sujet : 

La terre crue dans la construction : une ressource inexploitée ?

En 2030 tous les nouveaux bâtiments contiendront du bois

La grande révolution de la nouvelle règlementation RE2020 est l’Analyse en Cycle de Vie (ACV). Cela signifie que dorénavant il faudra tenir compte du CO2 dégagé pour produire les matériaux utilisés dans la construction des bâtiments. Les matériaux capables de stocker le carbone comme le bois ou les isolants biosourcés seront très largement favorisés dans le calcul de l’ACV.

Actuellement, les maisons ossature bois représentent à peine 10% du marché des maisons neuves construites chaque année et sont presque inexistantes dans le collectif et le tertiaire.

Passer de 10% à 100% en moins de 10 ans va nécessiter des transformations importantes du secteur, notamment pour l’approvisionnement en bois français, dont la filière est loin d’être en mesure de fournir un tel marché, mais aussi la création de nombreux emplois dans le secteur de la fabrication de murs ossature bois.

Les nouveaux métiers

Dans le domaine de la conception il est probable de voir apparaître des métiers comme ingénieur thermicien spécialiste ACV, chargé d’étude ACV. Des logiciels de calculs en ligne sont déjà commercialisés pour des applications limitées aux petits projets.

Toute la chaine de contrôle et d’organisation du travail va devoir intégrer ce nouvel outil avec par exemple des responsables de projet ACV et des contrôleurs ACV.

Et bien entendu de nombreux postes non délocalisables seront créés comme :

  • Constructeur bois
  • Charpentier
  • Chef d’équipe en performance énergétique du bâtiment
  • Etanchéiste
  • Poseur d’isolants biosourcés
  • Maçon terre crue
  • Ingénieur structure bois
  • Thermicien spécialiste bioclimatique
  • Dessinateur ossature bois
  • Poseur de panneaux solaires thermiques et photovoltaïques
  • Tous les métiers de l’ONF
  • Scieur
  • Bûcheron

Ces métiers existent déjà mais vont beaucoup se développer pour prendre une part de plus en plus importante dans le secteur du BTP. Pour ceux qui envisagent de faire évoluer leur carrière c’est le moment idéal pour vous former à de nouvelles techniques plus vertueuses pour l’environnement.

Les métiers qui vont devoir s’adapter

Je ne me lancerai pas ici dans la liste exhaustive des métiers de la construction car presque tous les métiers vont devoir s’adapter ! Du commercial à l’architecte, tous seront impactés par ce changement, ainsi que les métiers de l’approvisionnement en matériaux de construction.

Les architectes : ils ont un rôle très important pour mettre d’emblée les projets sur les rails de la RE 2020. Sans une connaissance fine de la règlementation il va être très difficile pour eux de mener efficacement des projets. 

Formations recommandées : construction bois, RE 2020, matériaux biosourcés, isolation et étanchéité à l’air, bâtiment passif.

Les bureaux d’étude thermique : le premier objectif du gouvernement de 2021 à 2024 est de diffuser l’ACV dans tous les métiers du bâtiment. Les thermiciens vont devoir jouer un rôle de conseil et d’accompagnement sur presque tous les projets et même sur des projets de maisons individuelles.

Formations recommandées : calcul de l’ACV dynamique, conception bioclimatique.

Les artisans : la montée en compétence des artisans, responsables de la mise en œuvre, est certainement un des défis les plus importants du secteur. Leur métier va devenir un peu plus complexe, et leurs représentations sectorielles étant plus diffuses, il est moins facile d’organiser la transmission des nouveaux savoir-faire. Le label RGE permet justement d’inciter les artisans à se former sur les nouvelles techniques. Mais le RGE est en perte de vitesse, la lourdeur administrative et le prix du label décourageant beaucoup de TPE du bâtiment. 

Formations recommandées : mur ossature bois, TP constructeur bois, isolation et étanchéité à l’air.

Commercial : le commercial va devoir faire preuve de pédagogie auprès des clients car la RE 2020 est une montée en gamme à marche forcée de toutes les nouvelles constructions. Cela veut dire aussi une hausse du coût de construction. Le gouvernement envisage un surcoût de 10% d’ici 2030. Les responsables de filière construction tablent quant à elles sur une élévation des coûts de construction pouvant aller jusqu’à 21% dans le pire des cas. Les équipes commerciales vont devoir expliquer comment les économies d’énergies vont contribuer à gommer ce surcoût et les acheteurs des majors du BTP vont devoir trouver de nouvelles sources d’approvisionnement pour rester compétitifs sur les matériaux.

https://www.ecologie.gouv.fr/re2020-eco-construire-confort-tous

découvre 40 recettes de peintures et enduits écologiques :

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>