La peinture à l’argile | une couche de naturel à domicile

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

Vous saviez que le façonnage de l’argile fut une des premières activités humaines. Elle a toujours été utilisée pour la fabrication d’enduits ou de briques. Les Égyptiens s’en servaient pour soigner les blessures. Cette terre naturelle est le support de soins ou de thérapie grâce aux vertus qu’on lui prête. La NASA la considère même comme déterminante dans l’apparition de la vie sur Terre, car c’est une matière qui accumule et transmet de l’énergie. Il existe principalement trois types d’argile naturelle : l’illite, la montmorillonite, et la kaolinite. Ne cassez pas votre magnifique service en porcelaine de mariage pour récolter le kaolin et le réduire en poudre ! Nous allons apprendre aujourd’hui une recette pour fabriquer soi-même sa peinture à l’argile. Cette composition argileuse dispose de nombreux atouts naturels, pratiques et esthétiques. Vous pourrez ainsi peindre vos murs avec une peinture murale écologique, saine, au nuancier de couleurs très varié vous permettant de trouver des tonalités et des textures uniques.

 

De l’argile, nous faisons un pot, mais c’est le vide à l’intérieur qui retient ce que nous voulons.

Lao Tseu

 

Et si nous remplissions ce pot avec… de la peinture à l’argile !

Avant d’expliquer les qualités de notre peinture naturelle à base d’argile, expliquons tout de suite sa méthode de fabrication :

peinture argile

@Saviukumaja

 

Comment fabriquer soi-même la peinture à l’argile ?

 Petits rappels sur la fabrication d’une peinture

Sacré tambouille chimique qu’une peinture classique ! Alors heureusement aujourd’hui, on apprend à faire une peinture saine, qui ne nous intoxique pas les poumons et qui ne pollue pas l’atmosphère. Mais d’abord, voici les éléments constitutifs d’une peinture :

  • La charge : ce sont les matières qui donnent la texture et l’opacité (le caractère absorbant de la lumière) comme la poudre de marbre, la craie ou l’argile ;
  • Le solvant (eau, alcool ou essence, etc.) : il permet de diluer le mélange, et il s’évapore au séchage de la peinture ;
  • Le liant (caséine, chaux, cires, colle, farine, huile, etc. *) : il fixe la charge et agglomère les pigments ;
  • Les pigments (ocres, oxydes, terres etc.) : ils donnent la teinte, la couleur à la peinture.
  • Les adjuvants : ils ne sont pas obligatoires, mais peuvent améliorer la résistance du mélange et sa qualité (conservation, diminution du temps de séchage).

* Notons que l’argile est également un liant mais pour les peintures il est préférable de lier d’avantage notre préparation.

 

Autre article susceptible de t’intéresser:

>>> Une chambre d’enfant sans polluants ni allergies <<<

 

La recette naturelle de la peinture à l’argile

En fonction des sources d’informations, on trouve plusieurs éléments dans la composition de la peinture à l’argile. Je vous donne ici une liste assez complète, mais dans la recette de fabrication qui suit, je fais un choix parmi cela :

  • argile blanche naturelle ;
  • fécule de pomme de terre ;
  • poudre de marbre ;
  • caséine végétale ;
  • acide salicylique ;
  • soude ;
  • méthylcellulose (fibres de cellulose obtenues à partir du bois) ;
  • pigments naturels de terre et de minéraux.

@Les3Matons

On trouve aussi dans certaines peintures à l’argile de la cire d’abeille, de la cire végétale, de l’huile végétale. Pour ma part, j’utilise de la fécule de pomme de terre car elle ne bloque pas les échanges gazeux à travers le mur.

Voici ma recette de peinture à l’argile (parmi d’autres existantes) :

2 L Eau
10 g Méthylcellulose
10 g Fécule de Pomme de Terre
1-2 Kg Argile
(250-500 g Pdre Marbre)

 

Temps de préparation : 30-35 min

  • on mélange 1 L d’eau avec 10g de méthylcellulose ;
  • on recouvre d’¼ de litre d’eau et on laisse reposer plusieurs heures jusqu’à avoir une consistance de sirop épais ;
  • on fait chauffer en parallèle 1 L d’eau avec 10g de fécule de pomme de terre ;
  • on mélange les deux préparations (sans faire refroidir la fécule) ;
  • on ajoute 1 à 2 Kg d’argile et on laisse reposer 30 minutes.
  • optionnel : 250 à 500g de poudre de marbre pour opacifier la texture finale.

Surface : On peut peindre environ 10 m2 avec 6 L de mélange.

Conservation :  quelques semaines au frais. Un peu de vinaigre blanc en surface évite la formation de bactéries.

Support : ce mélange sera plus adapté à un enduit terre, un enduit à la chaux, briques de terre crue ou cuite. Cependant il se prête aussi aux plaques de parement intérieur en prenant soin d’imprimer celles-ci d’une couche d’apprêt.

 

Où trouver l’argile pour la recette ?

On peut trouver assez facilement de l’argile dans les milieux humides (lacs, petits étangs vidés) ou autour de nous si on a la chance d’avoir un jardin ou un voisin qui construit sa maison. La démarche d’extraction de l’argile est expliquée assez facilement sur Internet ici

On peut aussi acheter de la poudre d’argile en magasin, en briqueterie, tuilerie, ou dans les boutiques de matériaux pour la poterie.

 

Peinture à l’argile et nuancier : trouver des couleurs et des rendus uniques

Pour colorer l’argile, il s’agit de choisir de l’argile blanche naturelle comme base car il est difficile de modifier la couleur de ce matériau déjà teinté.

 

Les différents pigments colorés

On se servira de pigments mélangés à la préparation précédente pour donner une teinte colorée à la peinture à l’argile.

On peut citer deux grands types de pigments :

peinture argile

  • Les oxydes : ils proviennent de l’oxydation des métaux, et donnent des tonalités de couleur autour du blanc, bleu, noirs, verts ;
  • Les pigments minéraux dits naturels, comme les ocres et les terres colorantes qui fournissent des tons bruns, jaunes et rouges ;
  • Les pigments de synthèse que l’on n’utilisera pas aujourd’hui.

 

L’utilisation de pigments naturels dans notre peinture écologique donne un rendu esthétique non négligeable, avec un choix de palette de couleurs important, ce qui pourra satisfaire votre envie de créativité et de déco !

 

Obtenir des coloris et des teintes variées et chaleureuses

Pour bien préparer les pigments afin d’éviter les traînées de couleur (fusées), voici comment procéder : ajoutez aux pigments une goutte de produit vaisselle, et un peu d’eau. Écrasez correctement la pâte dans un bol avec un fouet de manière à obtenir un mélange homogène.

 

Si vous cherchez à acheter de la peinture à l’argile dans le commerce et que vous souhaitez trouver une palette bien complète, sortez la carte bleue et jetez un œil à ce site qui propose un nuancier de 173 couleurs ! ici

 

Autre article susceptible de t’intéresser:

>> Mortier chaux-plâtre | Une Incroyable Recette oubliée ! <<<

 

Peinture à l’argile naturelle : des qualités saines

Vous avez envie de repeindre votre intérieur avec une peinture écologique, saine et charmante. Si vous recherchez un enduit de finition naturel dans lequel plonger votre rouleau, la peinture à l’argile possède de nombreux atouts qui vont enchanter votre santé et l’ambiance de votre intérieur.

Une peinture écologique et saine

Les avantages d’une peinture naturelle sont bien là. La peinture à l’argile ne possède pas de COV, les composés organiques volatiles en suspension que rejettent les peintures classiques du commerce. Elle ne contient pas de produits chimiques ni de solvants artificiels. Elle est donc sans odeur et inoffensive pour votre santé.

Une couche respirante ? Les enduits et la peinture à l’argile ont des vertus de régulation de l’hygrométrie ambiante. Autrement dit, quand l’atmosphère de la pièce est humide, l’argile absorbe l’excédent d’eau contenu dans l’air et quand il fait sec, l’argile la restitue. Bien entendu, plus l’épaisseur est conséquente, plus ce phénomène s’apprécie. La lecture de certains avis semble dire qu’à moins de 3 cm d’épaisseur, cette fonction ne serait pas optimale. Cette régulation hygrométrique diminuerait les problèmes respiratoires et assainit l’air, en évitant la prolifération des moisissures et des bactéries, dues à l’excès d’humidité.

La peinture à l’argile convient donc tout à fait à une chambre d’enfant ou à une personne qui a des tendances allergiques.

Bien que naturelle, ne laissez pas un pot de peinture à l’argile à la portée des enfants !

peinture argile

 

Les propriétés pratiques de la peinture à l’argile

La peinture à l’argile est facile à appliquer, sans liant de synthèse, sans conservateur. Elle est inodore mais aussi antistatique et opacifiante. Écologique et d’excellente qualité, elle se conserve bien même lorsque le pot est ouvert.

Achetée dans le commerce, elle est bien plus chère qu’une peinture de synthèse. Nous avons proposé heureusement une recette simple et efficace avec de nombreuses propriétés qualitatives :

  • application facile  au rouleau et au pinceau ;
  • pouvoir couvrant élevé (3 m2 avec 1 L) ;
  • nettoyage au savon et à l’eau ;
  • une seule couche si le support est régulier et clair, entre 2 et 3 en moyenne ; sous-couche à bien laisser sécher ;
  • temps de séchage : 12h entre deux couches ;
  • durée de conservation : 3 jours ;
  • coût pour une couche : 1€/m2

 

Un raffinement durable sur vos murs et plafonds

La peinture à base d’argile sera adaptée à vos plafonds et à vos murs. Elle apportera un aspect nouveau à votre intérieur, avec une note de raffinement mais surtout une teinte naturelle qui donnera une ambiance chaleureuse toute particulière. Une lumière douce, une sensation de bien-être et un rendu incomparable.

 

Evidemment cela sera modulé par le choix de votre teinte, de vos coloris. Et dans ce domaine aussi, “l’argile en pot de peinture”, mélangée aux bons pigments, est riche d’une belle palette de couleurs et de nuances.

 

Comment utiliser la peinture à l’argile ?

Quels sont les conseils d’application et les recommandations ?

Nous l’avons évoqué, la peinture argileuse s’adapte à vos murs et plafonds intérieurs. Quels sont les supports possibles pour appliquer la peinture ? Votre pinceau pourra recouvrir différents matériaux : placo, plâtre, béton, brique, bois, fermacell, crépis minéraux, torchis, enduits, fibre de verre, peinture ancienne poncée, terre crue, chaux.

Attention : il est préférable d’éviter les supports poreux ou métalliques, ainsi que le plastique ou les surfaces extérieures. En effet, la peinture à l’argile ne supportera pas une ambiance humide constante. Pour vos façades extérieures, préférez la peinture à la chaux. [lien article du blog]

Veillez à bien attendre 8-12h entre deux couches de peinture.

 

Autre article susceptible de t’intéresser:

>>Peintures et Enduits Bio {Fiche de lecture} <<<

 

Ainsi, pour repeindre votre intérieur de manière écologique et saine, choisissez la peinture à l’argile qui se prépare facilement, et dont les matériaux sont simples à dénicher. Une alternative pour votre santé et pour le charme de votre décoration intérieure. N’hésitez pas à retrouver sur le blog d’autres exemple de peintures écologiques dont celui-ci.

Et à me poser vos questions à l’issue de cet article sur la peinture à base d’argile.

 

Cet article tire ses informations de plusieurs sites :

Association régionale d’éco-construction du Sud-ouest

 Zepermalab

Esprit cabane

Expert peinture

 

N’hésitez pas à partager vos pinceaux, vos rouleaux et vos coulures afin d’enrichir cet article !

 

Julien Alonso Robichon

Rédacteur web+ et blogueur inspiré positivement

https://www.linkedin.com/in/julien-alonso-robichon-34325915a/

https://inspirations-positives.com/qui-suis-je/]


Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *