Les pigments : Dansez avec la tendance !

Septembre est là, l’automne arrive à grands pas ! La saison idéale pour commencer à se préparer un cocon réconfortant et agréable où venir se réfugier une fois l’hiver bien installé.

Quoi de mieux que de donner un nouvel éclat à son espace de vie, en faire un endroit chaleureux, convivial où bien-être et sérénité régneront en maîtres ? Et ce n’est pas parce qu’on cherche à respecter la nature et à avoir un comportement responsable que l’on doit forcément être ringard. Bien au contraire, en matière de décoration aussi on peut conjuguer éthique et tendances.

Pour que ton « chez-toi» soit unique, que son ambiance soit actuelle et te ressemble vraiment, tout est question de pigments !

Tu souhaites en savoir plus ? Lis vite la suite !

Les pigments naturels : de quoi s’agit-il ?

Quand arrive la fin d’un chantier de gros œuvre, l’impatience peut gagner certains bricoleurs. Avec l’envie de pouvoir (enfin) profiter du rendu final, peut naître la tentation de se contenter d’ouvrir un bon gros pot de peinture. Seulement en plus de ne pas être très bons pour notre planète et notre santé, certains produits sont complètement décevants en matière de tenue et de rendu de couleur.

Suite à ce constat, pourquoi ne pas faire un dernier petit effort et envisager de se fabriquer soi-même sa propre couleur, à l’aide de pigments, pour une ambiance qui te ressemble vraiment ?

J’en entends déjà se plaindre qu’en matière de pigments naturels les choix de coloris sont réduits. STOP ! Je les arrête tout de suite et je leur conseille de lire cet article jusqu’au bout, surprise garantie !

Avant toute chose, un peu de révisions ou un bref résumé s’impose, pour ceux qui n’auraient pas encore lu ce mémo indispensable sur les peintures naturelles.

 

Les différents types de pigments

Pour faire simple, les pigments se répartissent en différentes catégories. Les pigments naturels minéraux provenant de carrières de roches. Il s’agit des ocres, des oxydes de fer rouge naturels, des terres de Sienne, terres d’ombres et terres vertes. Leur stabilité naturelle implique que ces pigments sont très résistants (aux intempéries mais aussi aux UV) et peuvent donc être utilisés à l’extérieur. Cependant, ils sont aussi les chouchous pour toutes les finitions en intérieur car ils présentent une palette de couleurs très large et chaleureuse (nous y reviendrons plus bas !)

Les pigments oxydes synthétiques appelés aussi oxydes synthétiques présentent également des qualités non négligeables. Résultat d’une réaction thermique et/ou chimique entre plusieurs matières premières, ces pigments présentent des teintes plus vives que les pigments naturels minéraux et ont un fort pouvoir de coloration. Cependant, leurs couleurs sont plus froides que les pigments naturels et ils présentent un plus faible pouvoir couvrant.

Enfin, les pigments synthétiques organiques, résultant également d’une réaction chimique et/ou thermique mais entre plusieurs matières premières d’origine végétales ou animal. Leur fort pouvoir colorant permet de mettre en valeur certaines couleurs en matière de décoration.

 

Les pigments : comment les utiliser ?

S’agissant des pigments naturels, il faut savoir qu’ils peuvent tous être mélangés entre eux et permettent, de ce fait, d’obtenir une palette chromatique presque infinie. Une précaution s’impose toutefois, celle de préparer une quantité suffisante pour l’étendue du chantier en amont. En effet, une légère variation de teinte peut exister entre deux productions de pigments, pouvant produire une légère nuance. Il est donc judicieux d’y faire attention.

Une quantité remarquable de teintes existent déjà à l’état naturel. Ensuite, il suffit de mélanger les pigments entre eux pour obtenir le coloris souhaité.

Les pigments naturels s’utilisent, dans tout chantier, pour colorer le liant. C’est donc le poids de celui-ci qui servira à doser le pigment. Par exemple, pour colorer une peinture, la chaux , qui servira alors de liant, devra être colorée par les pigments. Il s’agira alors d’utiliser 3 à 15% du poids de chaux en pigments.

À savoir : le prix des pigments en poudre varie en fonction de la teinte choisie et de leur nature. On compte généralement entre 5€ et 25€ le kilo.

Les pigment synthétiques, plus élaborés seront plus chers que les ocres naturelles.

 

Les bons conseils pour réussir ses pigmentations

Avant de s’attaquer à son chantier, quelques conseils s’imposent. Il est important de toujours tester la couleur sur une petite surface, ceci afin d’éviter les mauvaises surprises. Certains pigments peuvent laisser des « fusées », ces traces de couleurs plus vives qui peuvent parfois nuire au rendu final. Le fait de bien travailler la pâte pigmentaire permettra de diminuer ce risque.

Pour en savoir plus, je te renvoie à cet article :

7 conseils pour bien rater ses enduits.

 
 
Kit de préparation de pigments

 

De plus, il est important de toujours choisir un pigment de qualité et surtout de se questionner sur ce que l’on souhaite réellement : privilégier le pouvoir colorant des pigments organiques ou le pouvoir couvrant des pigments minéraux ?

Enfin, dernier conseil mais non des moindres, il est important de faire le choix de pigments non nocifs pour l’homme et pour l’environnement, dans tous les cas de bien utiliser un masque lors de la manipulation des pigments ne peux pas faire de mal. Éloigner les pigments de synthèse de nos petits chérubins, non plus.

Couleurs et décoration intérieure : toutes les dernières tendances

Les dernières tendances en matière de décoration intérieure nous aident à opter pour les peintures naturelles. En effet, par bonheur, les tons chaleureux se hissent au top des tendances.

Finies les teintes un peu mornes venues tout droit de chez nos voisins scandinaves. Place désormais aux couleurs plus chics et plus enveloppantes.

En ce début d’année, Living Coral a été élue « Color of the year » par Pantone. Et ce n’est pas pour nous déplaire. À mi-chemin entre les ocres et les carmins, living-coral s’est imposée en décoration par sa nuance douce et un peu atypique. Chargée en optimisme, elle a conquis les intérieurs et cette tendance n’est pas prête de s’essouffler !

Sa voisine, terracotta, inspire le retour au naturel, aux vraies valeurs et à l’effet « bonne mine ». Elle nous permet d’affronter du bon pied les journées qui raccourcissent à la fin de l’année.

Plus solaires et bohèmes, les ocres et leur infinie palette de nuances viennent réchauffer l’ambiance et vont nous aider à supporter l’hiver. En total look sur les murs ou par simples touches, elles donnent un style authentique et intemporel à une pièce à vivre.

Une chose est sûre : partout, la couleur s’impose ! Et comme un étendard prônant la nécessité de protéger notre planète, le vert fait un retour en force. Le nuancier est impressionnant de diversité, allant des teintes franches comme les verts sapins, aux notes bleutées ou aux tons plus pastels. Avec le vert, on opte pour un style chic et cosy, aux vertus aussi apaisantes que dynamisantes.

La bonne nouvelle dans tout ça, c’est que les dernières couleurs tendances sont une véritable ode à la nature, au bien-être. Elles prônent un retour aux sources et l’ensemble des nuances sont déjà presque toutes présentes en l’état dans la nature. Toutes, nous invitent à penser et à soigner notre cocon douillet pour affronter l’hiver.

Et toi, à quelle tendance vas-tu succomber en matière de décoration intérieure ? Dis-nous tout en commentaire !

Cet article a été proposé par Caroline Hostache, amatrice de déco naturelle et gourmande de partage.

1000 merci à elle !!!  (^ _ ^)/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *