COMMENT TROUVER SA FORMATION EN ECO-CONSTRUCTION?

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bonjour à toi!

Aujourd’hui je réponds à une demande qui va dans le sens de la diffusion de la construction écologique, à savoir : Ou trouver sa formation en éco-construction ?

Mais d’abord les préambules.

QU’EST-CE QUE L’ECO-CONSTRUCTION ?

L’éco-construction étant parfois une notion un peu vague, sache que pour moi elle englobe les matériaux dits « écologiques » comme la chaux, la terre crue, le bois, la pierre ou le plâtre. J’y intègre les produits biosourcés ainsi que les techniques du bâti ancien comme les enduits traditionnels et les peintures naturelles.

Plus généralement, l‘éco-construction s’attache à la construction de bâtiments respectant au mieux l’environnement mais aussi à la santé et au confort des artisans et des habitants.

Pour une première approche de ces facteurs, tu peux aller voir ma série de vidéo sur le bioclimatisme.

Formation écoconstruction

Les balises étant posées, je te souhaite une bonne lecture !

 

DOIT-ON DIRE FORMATION EN ECO-CONSTRUCTION OU CONSTRUCTION ECOLOGIQUE ???

Aucune idée ! Moi je dis éco-construction, y’a moins de lettres ! :p

 

LES FORMATIONS EN ECO-CONSTRUCTION

Je ferai le distinguo entre plusieurs types de formations. Celles que l’on fait en sortant des études, celles que l’on fait au sein de son entreprise pour se spécialiser, grâce au FONGECIF et celles qui nous changent la vie. Ces dernières, plus bouleversantes, sont celles qui me tiennent le plus à cœur puisque je les ai pratiquées quelques fois déjà 🙂

Je ne parlerai donc aujourd’hui pas de formations telles que « Maîtriser l’énergie dans les bâtiments », « RT 2012 et RT 2020 », « Audit énergétique du bâtiment », etc.. Car ces formations impliquent que l’on soit déjà familiarisé avec le sujet.

Formation écoconstructionPlutôt, je passerai en revue les différentes manières de suivre un de ces enseignements qui bousculent notre quotidien et nous font prendre une part de risque. Celui d’aller vers ce nouveau monde en construction… écologique (ça y est, j’ai placé mon slogan !:p)

Ces formations bousculent notre quotidien parce qu’une grande partie des personnes qui les pratiquent sont en reconversion professionnelle et cherchent un changement radical. Mais aussi parce qu’elles nous amènent dans l’arène d’un cirque qui reste encore à construire. Je m’explique.

Les choses étant ce qu’elles sont, malgré que le « développement durable » ait poliment laissé sa place à la « transition écologique » malgré les Grenelles et autre COP 21+, en France comme ailleurs, les mentalités ne changent que doucement. Bien sûr, je vois de plus en plus d’acteurs de la construction écologique, on parle de chanvre, de bilan carbone et de matériaux écologiques, mais cela reste tout de même encore assez marginal pour le grand public. Celui-ci ne voyant souvent dans l’éco-construction que des hippies terreux en mal d’orientation.

Du coup, il faut avoir envie de se faire son trou car les nids douillets du secteur n’existent que dans les vœux d’un avenir meilleur.

Mais, si toi aussi tu t’es déjà demandé ce qui te retenait d’aller étaler de l’argile sur des bottes de paille, d’apprendre à construire une maison en ossature bois, ou à enduire une salle de bain en tadelak, cet article va peut-être devenir la pelle de sable qui fera déborder la bétonnière de ta motivation 🙂

 

OPEC (Ouvrier Professionnel en Eco-construction ): Une formation qualifiante!

Sous ce titre se cache la formation en éco-construction la plus complète du domaine actuellement. La formation d’Ouvrier Professionnel en Ecoconstruction créée par la Fédération Ecoconstruire a été reconnue comme une certification professionnelle de niveau V (type CAP/BEP) en février 2017, après quatre années d’efforts et de promesses. Cette formation est enregistrée au Répertoire National de Certification Professionnelle (RCNP) et offre ainsi un diplôme national qualifiant.

Définition succincte (selon le site d’Ecoconstruire) :

« L’Ouvrier Professionnel en Éco-Construction exécute des travaux de maçonnerie, de montage en ossature-bois et d’aménagement-finition dans le cadre de la construction d’habitat individuel ou de petit collectif, en neuf ou en rénovation.

Il veille à réaliser une bonne isolation, étanchéité à l’air et à l’eau des bâtiments afin de construire des bâtiments économes en énergie ou d’améliorer les performances thermiques des bâtiments existants tout en respectant leur écosystème et leur qualité architecturale. Il met en œuvre des matériaux qui permettent d’obtenir un confort thermique d’été et d’hiver en assurant un bon équilibre entre isolation et inertie, ainsi qu’une régulation de l’humidité (terre).

Il utilise préférentiellement des matériaux naturels issus de ressources locales (terre, pierre, végétaux), des matériaux géo ou biosourcés et des matériaux issus de la déconstruction. Il a une activité de veille sur les matériaux, leurs qualités physiques et environnementales, et l’évolution des techniques.

Il apporte sa contribution à une bonne coopération sur le chantier et s’adapte à des chantiers comportant une part d’autoconstruction en y apportant sa bonne connaissance des règles professionnelles de son métier et des comportements de sécurité. »

L’OPEC est composé de quatre blocs d’activités

  1. Préparation et organisation sur le chantier

  2. Réalisation et rénovation d’ouvrages de maçonnerie banchés ou par éléments (terre, pierre)

  3. Montage d’une ossature-bois, installation d’un plancher ou d’une charpente simple en bois

  4. Réalisation ou reprise d’une isolation, mise en œuvre d’enduits (matériaux bio ou géosourcés)

 

Certains objectent que l’OPEC ne forme que des futurs salariés et pas des artisans car la création de devis et les différents statuts professionnels n’y sont pas abordés. C’est une critique recevable, d’autant plus que les boîtes en place dans ce secteur ne courent pas (encore) les rues. Cependant, c’est une formation que j’ai faite et qui était déjà très complète pour mes standards.

L’OPEC est réalisable dans toutes les structures associées à la Fédération Ecoconstruire. La plupart de ces structures permettent aussi de passer la formation OPRP (Ouvrier Professionnel en Restauration du Patrimoine).

Quand je me suis formé en 2013, il a fallu que je déménage d’Alsace en Isère car il n’y avait que trois centres qui offraient cette formation. Aujourd’hui leur nombre a plus que doublé (même si le Grand Est reste malheureusement à la traîne 🙂

Pour des infos plus détaillées, je t’invite à cliquer sur le nom des centres de formations ci-dessous :Formation écoconstruction

APLOMB, Isère

LE GABION, Hautes-Alpes

MFR DU VAL D’ERDRE – RIALLLE, Loire-Atlantique

NORIA & CIE , Loire-Atlantique

BATIPOLE, Aude

ECLIS, Côtes-d’Armor

PASSERELLE, Hérault

L’OPEC est une formation en éco-construction longue de 8 à 9 mois et dont les coûts varient entre 9000€ à 11000€. Cependant, la Région, Pôle-Emploi, le CIF ou d’autres organismes peuvent la financer jusqu’à 100 %!!! Ça vaut franchement le coup de se renseigner avant de se plaindre que le système va mal 😉

LA CONSTRUCTION EN TERRE CRUE

LESA (Liens, Enseignements, Sens et Autonomie), DrômeFormation écoconstruction

Chez les petits nouveaux, mais très expérimentés et qualifiés, il y a l’association LESA qui lance cette année sa formation en éco-construction longue entièrement dédiée à la construction en terre crue. C’est une première en France (!!!) et rien que cela attise la curiosité.

Construire en terre se compose de 5 parties, elles-mêmes subdivisées en 11 unités:

1. Matériaux et filières : unités Préparer la terre pour en faire des matériaux et Produire des briques de terre crue moulée, comprimée ou extrudée

2. Second œuvre finitions : unités Enduire, Design intérieur et Éléments décoratifs

3. Maçonnerie porteuse : unités Bâtir en bauge, Bâtir en pisé, Bâtir en brique et Fabriquer des coffrages pour le pisé

4. Diagnostic et entretien du bâti terre : unité Entretenir, réparer, rénover, restaurer bâtiments et enduits en terre

5. Activité économique : unité Développer une activité économique

LA CONSTRUCTION EN PAILLE

CNCP-Feuillette (Centre National de la construction en Paille), Loiret

Formation écoconstructionLe Centre National de la Construction Paille est une association créée en 2013 pour sauvegarder le patrimoine architectural de la maison Feuillette et de son hangar.

Elle délivre la formation Pro-Paille tout comme certains des autres organismes de formation accrédités par le Réseau Français de la Construction Paille (RFCP) cités plus haut (Aplomb, Gabion, MRF, etc.).

Objectifs de la formation Pro-Paille :

1. Acquérir les connaissances et les bonnes pratiques de mise en œuvre des bottes de paille, dans des structures bois adaptées, qui sont décrites dans les Règles Professionnelles CP 2012.

2. Apprendre les bases de la thermique et de la physique du bâtiment.

3. Savoir communiquer et expliquer aux autres acteurs de la construction, les détails de cette technique

LES AUTRES FORMATIONS DE LA CONSTRUCTION DURABLE

OIKOS, Rhône :

S’il est des associations bien ancrées dans le domaine de la construction et de la rénovation écologique, OIKOS est certainement une pionnière ! Entre mille projets, annonces et offres d’emploi, leur site est une mine d’or dans laquelle les pépites s’appellent « formations » et « informations ».

En plus des ressources gratuites et des ateliers pédagogiques, tu y trouveras des formations longues et courtes sur l’énergie, la construction en paille, les enduits naturels à la chaux et à la terre ou le montage de four à pain. Si tu habites la région lyonnaise c’est une adresse incontournable !

SUITE DE L’ARTICLE : Les formation « de terrain »Formation écoconstruction

Voilà pour la première partie de cet article dédié aux formation en éco-construction longues et qualifiantes. J’ai volontairement omis de citer l’AFPA ou le GRETA qui, même s’ils proposent des formations similaires, le font (souvent) d’une manière moins passionnée et donc moins convaincante. D’après ce que je sais, il y manque un peu de coeur.

Dans la deuxième partie j’aborderai la multitude de formations et de stages dispensés par les acteurs de terrains que peuvent être les artisans, les fournisseurs de matériaux écologiques, ou les associations engagées dans la survie des savoirs traditionnels et patrimoniaux.

                          >>><<<<

     La deuxième partie de l’article est dores et déjà en ligne:

   ÉCO-CONSTRUCTION ET HABITAT ALTERNATIF: OU SE FORMER

                          >>>><<<<

Ces dernières organisations étant beaucoup plus nombreuses que les grands centres de formation, je t’invite à m’informer de l’existence de celles que tu connais ou que tu as pratiquées. Cela me permettra d’être le plus exhaustif possible dans mon listing.

Donc si tu as fait un stage d’application d’enduit naturel, de montage de pierres sèches, de peinture à la chaux, etc.. n’hésite pas à me dire où c’était, dans quelle structure et surtout si l’expérience t’a plu. Je ne manquerai alors pas de les citer dans le deuxième opus.

Merci d’avance et au plaisir !!!:D


Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 32
    Partages

8 thoughts on “COMMENT TROUVER SA FORMATION EN ECO-CONSTRUCTION?”

    1. Bonjour Liliangy,
      effectivement certains liens sont barrés, pourtant dans mon éditeur wordpress il apparaissent normalement.. Ce doit être un petit bug.. Je vais regardé ça de plus près dès que possible.
      Merci de m’avoir prévenu 🙂

      Bonne soirée!

      Gautier

      1. Merci pour ton retour, je pensais que c’était fait exprès, d’où mes interrogations! Bravo pour ton travail! Ton site va en inspirer certains c’est sûr!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *