Chaux NHL5 : Tout ce qu’il faut savoir

 

La chaux NHL 5 pose question car peu d’artisans l’emploient fidèlement. Certains cimentiers ne la produisent pas ni même les chaufourniers Boehm. Pourquoi Lafarge, Calcia et St Astier la distribuent-ils si peu ? Sur internet on retrouve des informations générales sur la chaux aérienne et sur la chaux hydraulique mais quand on veut creuser un peu le sujet on se trouve vite perdu.
Quelle chaux pour quel enduit ? Quelle chaux pour mes joints ? Sont-elles toutes respectueuses du bâti ancien ? Sont-elles toutes perspirantes ? A quel prix ? Et bien sûr que signifie la numérotation NHL 2, NHL 3,5 et NHL 5 ?

 

 

Reprenons tout depuis le début

Pour faire simple, la chaux provient de la « calcination » (chauffe) de roches calcaires. Ces roches calcaires n’étant pas toujours composées de calcaire pur, contiennent un certain pourcentage d’impuretés issues de l’érosion d’autres roches. La silice, qui compose en partie les argiles et accessoirement 97 % de la croûte terrestre, est l’une d’entre elles.
Plus ce pourcentage en silice est élevé dans les roches calcaires, plus la chaux sera « hydraulique ».

Les qualités de chaux hydraulique naturelles sont alors divisées en trois catégories :
La NHL2 ( 5% à 8% de silice )
La NHL 3,5 (8% à 14% de silice environ)
La NHL 5 (14% à 20% de silice environ)

On trouve aussi dans le commerce de la chaux NHL-Z. Cette dernière est « batardée » au ciment (donc non naturelle), c’est pourquoi je ne l’ai pas fait apparaître dans la liste ci-dessus.

Pour un descriptif plus complet sur l’histoire, la fabrication et l’emploi de la chaux, clique ici :

Que sais-tu vraiment de la chaux ?

 

 

NHL5 Avantages et inconvénients

Chaux NHL 5 : Avantages et inconvénients

Le chiffre 5 de la NHL 5 signifie qu’elle peut résister à une pression équivalente à 5 megapascals au cm² une fois la prise effectuée (par principe on compte 28 jours). Cela représente environ 51 Kg-force par cm².
Retenons ici que plus une chaux est hydraulique, plus elle est dure. Par contre ceci peut être un avantage comme devenir un inconvénient. La NHL 5 est plus dure, oui, mais elle en devient aussi plus cassante.
Ce principe de « oui, mais » sera valable pour presque tous les critères qui vont suivre donc pardonne-moi dores et déjà mes redondances.

 

Avantages par rapport aux NHL 3,5 et NHL 2

  • La NHL5 est plus résistante à la pression que les NHL 3,5 et NHL 2
  • Elle résiste mieux à l’érosion et aux chocs.
  • Elle travaille moins une fois dure (dilatations, rétractations).
  • Elle peut tirer sous l’eau (sans air) grâce à sa forte hydraulicité.
  • Elle tire plus vite.

 

Inconvénients par rapport aux NHL 3,5 et NHL

  • La NHL 5 est moins souple et plastique (grasse) que les NHL 3,5 et NHL 2.
  • Elle fissure/faïence plus car elle tire plus vite.
  • Elle est moins perspirante.
  • Elle est plus grise et mate.

 

Le prix de la Chaux NHL5NHL5

Le prix de la chaux hydraulique NHL 5 varie entre 11€ et 15€ TTC le sac de 35 Kg.
Comme on est sur un site dédié à la construction écologique, je te conseillerais évidemment d’aller supporter les fournisseurs de solutions écologiques. C’est d’ailleurs eux qui ont les prix les moins chers sur cette gamme de produits. Je citerais par exemple :
Alliance 4
Kenzai
Matériaux-naturels

Tu trouveras principalement les marques St Astier et Calcia qui distribuent de la NHL 5.

 

 

Quel emploi pour cette chaux ?

On évitera d’utiliser de la NHL 5 en enduits et aussi en finitions.
Sa forte résistance et sa faible capillarité invite à l’employer dans le gros œuvre, notamment en fondations ou en soubassements. Elle peut être utile également dans les zones humides ou à fortes intempéries car elle bloque plus efficacement la conduction d’humidité que ses cousines NHL 2 et NHL 3,5.
Je préconise aussi son utilisation dans les zones de grands froids ou à forte amplitude thermique car étant plus « dure », elle est moins sujette à la dilatation.

La chaux NHL 5 peut aussi être employée en gobetis sur des pierres dures (dites des pierres froides) et peu poreuses. Cela permettra une accroche chimique plus importante et optimisera la liaison avec un corps d’enduit à la NHL 2 ou NHL 3,5.

On peut également l’utiliser pour des chapes à la chaux ou pour le jointoiement de carrelage.

Dans tous les cas, abstenons-nous absolument de l’utiliser sur des complexes de mur « respirant » car le Sd des différents matériaux se doit d’aller du moins perspirant à l’intérieur, vers le plus perspirant à l’extérieur. Cela dans le but d’aider la migration de vapeur d’eau.

Toutes les précisions sur le Sd dans la petite vidéo en lien : Comprendre le Sd et la perspirance

Attention également à ne pas utiliser de la NHL 5 sur un support souple tel que la terre crue ou le torchis. Ces matériaux ne travaillant pas de la même manière (dilatation et rétractation), le risque de décollement est garanti (sans parler du pourrissement du mur)!

En somme, toutes ces contraintes expliquent pourquoi la NHL 5 ne se retrouve pas souvent sur un chantier. Pour les uns, parce qu’ils sont habitués au ciment et qu’il est 2 fois moins cher. Pour les autres, parce que son utilisation est assez restrictive.

 

 

Est-ce un produit écologique ?

 

La garantie apportée par la NHL 5 est que son origine est naturelle. Cela garanti contre les intrants chimiques douteux (radioactifs???). De plus, elle n’est pas chauffée autant que le ciment lors de sa production.
La NHL 5 est largement plus perméable à la vapeur d’eau que le ciment avec un μ de 15 contre un μ de 82 pour le ciment.

Ce qui conclut que la chaux NHL 5 est plus écologique et plus saine que le ciment !
Cependant, comme on l’a vu plus haut, son utilisation n’est pas généralisable, surtout dans le bâti ancien.

Chaux nhl5

A retenir :

Pour finir, retenons que :

  • La chaux hydraulique NHL 5 est issue de gisements de calcaire siliceux.
  • Elle s’utilise principalement dans les fondations, le soubassement et le gros œuvre en général.
  • Elle ne s’applique pas sur les supports souples (terre crue, torchis, … ) car elle manque de plasticité.
  • Elle s’applique sur les supports en pierre dure où elle colle à merveille.
  • Sa couleur se rapproche de celle du ciment.
  • Elle est largement plus perméable à la vapeur d’eau que le ciment.
  • Sa production est plus écologique que celle du ciment.
  • Son utilisation est plus saine que celle du ciment.

 

Voilà, tu sais tout. Maintenant, au boulot !!! 😀

Si tu comptais utiliser de la chaux pour tes enduits ne passe pas à côté de ces quelques conseils :
Enduit Chaux et Enduit Terre | 7 Conseils pour bien les rater

Comme d’habitude sur Faisons-le-mur.com, je t’invite à te manifester dans les commentaires pour partager tes doutes et tes certitudes.

Ainsi, les lecteurs qui suivront pourront en profiter et pourquoi pas aider à leur tour.

Au plaisir,

Gautier

22 thoughts on “Chaux NHL5 : Tout ce qu’il faut savoir”

    1. Bonjour, un enduit à la chaux classique restera poreux et cela n’est pas l’idéel pour un mur de douche.
      Le top serait une finition en tadelakt pour le rendre imperméable.
      A + Gautier

      1. Bonsoir Gautier,

        Aurais tu écris un article ( avec recette, ça serais l’idéal ) sur cette technique ?
        J’ai également lu le mot Stuck mais je ne sais pas le rendu ni comment en faire …

        Merci de ta réponse

  1. Bonsoir Gauthier, très bon cour sur la NHL5. Merci.
    Haie je viens d’acheter 4 sacs de NHL5 car je démonte un conduit de cheminée extérieur en brique pour remettre de la pierre identique à mon pignon. La pierre de type calcaire tendre cliquard ou moellon. Je me demande si il ne vaut mieux pas de la NHL3.5 car il y a une grosse fissure à côté du conduit. Merci pour ta réponse car je veux vraiment respecté la maison

    1. Bonsoir,
      Vraiment désolé pour vos 4 sacs de NHL5 mais oui, la nhl 3.5 me semblerait suffisante, surtout si vos pierres sont tendres :S
      Une manière de recycler votre nhl5 pourrait être de la mélanger à de la nhl2.
      Ce n’est pas très protocolaire mais dans la pratique cela ne ferait qu’hydrauliser votre nhl2.
      Merci d’avoir hésité 🙂
      Bon travaux !
      Gautier

  2. Salut Gautier et merci pour ton travail,

    J’ai une petite question, je vais faire un plancher d’étage bois dans une construction en pierre (mûrs de 50 cm d’épaisseur). Pour se faire, je vais utiliser des poutres en I que je dois positionner tous les 50 cm (tout ça est passé en bureau d’étude) et vu la très mauvaise rectitude des mûrs en question, j’ai abandonné l’idée de muralières en bois pour réceptionner les poutres de chaque côté.
    J’ai dans l’idée de faire une semelle en chaux de chaque côté de 10/15 cm de profondeur pour installer mes poutres et de refermer ensuite en scellant en pierres et chaux. D’où ma question, est ce judicieux de faire ça à la nhl 5 ou de la 3.5 suffirait elle?

    Merci pour ta réponse
    David

    1. Bonjour David,

      Je ne conseille pas de couller de la chaux sur 10/15cm d’épaisseur. Cela mettrait très longtemps à la chaux pour atteindre sa résistance mécanique maximale (et le chantier devrait être repoussé).
      L’idéal serait de remaçonner en pierre le plus haut possible et de finir avec une petite arase à la chaux.
      A ce moment là de la 3.5 serait plus que suffisante.
      J’espère avoir bien compris la problématique.
      Bon chantier 🙂
      G.

      1. Merci pour cette réponse si rapide, en effet, je me suis mal exprimé, mais remaçonner en pierre était l’idée. Tu parfaitement compris la problématique et encore merci pour le conseil.
        En ces termes, une arase en 3.5 atteindrait un séchage suffisant en combien de temps?

        Une autre question du coup, je dois faire une chape dans une petite coure qui sera le point de passage le plus fréquenté de la maison, mais de combien max en épaisseur puis je la faire? en 3.5 aussi ou en 5? ou je pars plutôt sur un dallage pierre épaisse sur du sable!

        Merci pour ton temps et tes précieux conseils,
        David

  3. Bonjour, pour refaire les joints entre pierres d’un lavoir qui sera pour la suite en eau, la chaux est elle préférable?

    Merci d’avance.

    1. Bonjour,
      Je recommande d’utiliser du ciment prompt. C’est un ciment naturel très hydraulique idéal pour les zones humides ou immergées.
      Par contre, attention au temps de prise ultra rapide.
      Bon chantier,
      Gautier

  4. Bonjour,

    je vais refaire cet été une dalle en chaux pour une future salle de bains au RDC.
    J’ai retiré les anciens carrelage en terre cuite (genre tomettes mais sans ressembler a de la tomette…)
    evacué l’ancienen dalle (qui etait tres friable) pour passer mes évacuations, alimentation d’eau et cable electrique.
    la dalle que je vais refaire fera donc environ 10cm en general et 15-20cm sur certaines zones ou il y a le passage de tuyau. Je prevois de reposer les “tomettes” au fur et a mesure de l’avancement de la dalle en chaux (pose scellé sur poudrage de chaux mouillée au pulvérisateur.
    la dalle sera donc tirée sur un sol en terre argileuse, damé comme je peux (au pied, à la masse,…je n’ai pas de dameuse)
    Si deja dans ce que j’ai prevu, vous avez des conseil je suis preneur 🙂
    A la lecture de votre site je m’interroge sur la chaux a utiliser pour la dalle: je souhaiterais un temps de sechage le plus rapide car je comptais profiter de l’été pour poser le doublage en placo des murs sur rail et les rails vont etre fixés sur le sol. je comptais attendre 3 semaines, je sais que la dalle ne sera pas seche mais j’esperais que la resistance suffise pour juste 2 murs en placos.
    Donc j’envisageais la NHL5
    Par contre vous indiquez que l’elasticité sera moins bonne et comme je ne suis pas sur que le damage sera nickel et que de plus l’argile en dessous peut gonfler et se retracter, et bien…je ne sais plus.
    Vos conseils sont donc les bienvenus

    1. Bonjour Fredéric,

      Dans votre situation, le problème avec la nhl5 c’est qu’elle vous fera perdre la perspirance que vous gagner en posant des tomettes.
      Voilà ce que je ferais à votre place:
      En fait pour poser des tomettes, vous n’avez pas besoin de “couler” une dalle. Ce qu’il vous faut c’est juste une surface plane et solide.
      Le but des dalles est (entre autre) de résister au poinçonnements, ce qui n’est pas à craindre avec des tomettes puisque les charges sont réparties.
      Du coup, une chape de sable ferait largement l’affaire puisque le sable, une fois tassé devient incompressible.

      Maintenant je sais que faire une simple chape de sable ne rassure personne. La solution intermédiaire est une chape sèche au chaux sable.
      C’est à dire un mélange à peine humide de chaux nhl3.5 et de sable. 1chaux 5sable serait suffisant mais si vous n’êtes pas rassuré montez jusqu’à 1chaux 4sable.
      Ce mélange relativement solide et sec (pas coulant du tout!) devra être tassé à chaque lit de 5cm pour garantir une bonne compacité. En ne négligeant pas les bords !
      Le prinicipe important à comprendre est que moins il y aura d’eau moins il y aura de retrait (=eau qui s’évapore) et plus la masse de sable restera compacte.

      Pour compacter, soit vous louer une petite dameuse (env.40€/j), C’est une bonne idée si vous souhaitez tasser un peu plus le sol en terre. Sinon vous vous fabriquez une dame avec une chute de bois vissée à un bastaing.
      Au moment de poser les tomettes finirez l’égalisation à coup de taloches.

      Avec cette technique, vous ne serez pas obligé de poser les tommettes dans la foulée. Vous pourrez faire votre chape le jour 1 et poser les tomettes le jour2.
      (Ca fait un peu moins de bordel)
      Les vieilles plaques d’isolant en liège ou en polystyrene sont bien pratiques pour circuler sur la chape sèche.

      Un fois les tomettes en place attendez quand même bien trois semaines avant de circuler dessus, idéalement +.

      Les mouvements du sol ne devraient pas affecter votre revêtement (sous conditions normales).

      Bon chantier (donnez des nouvelles ;))

      Gautier

  5. Bonjour,

    Article très intéressant, merci !
    Je restaure actuellement un bâtiment ancien (environ 1850). Dans les années 60, les anciens propriétaires on fait un trou dans un mur pour y mettre une fenêtre œil de bœuf. Je l’ai enlevé et j’aimerai reboucher le trou du mur (épaisseur de 50cm environ, diamètre de 50cm aussi). Pensez vous que le NHL 5 est approprié pour ce travail (en mortier en plus de la pierre que je vais maçonner), ou plutôt un NHL3,5 ? Ou NHL 3,5 avec une petite quantité de ciment blanc dans le mélange ?

    Merci à vous

    Marc

    1. Bonjour,
      Avec un telle épaisseur de mur, vous pourriez tranquillement maçonner vos pierres à la terre crue.
      Mais pour répondre à votre question, la nhl5 est d’une résistance disproportionnée selon moi.
      Inutile également de “batarder” votre enduit au ciment.
      De la nhl2 fera déjà l’affaire.
      Votre maçonnerie ne sera pas porteuse, elle n’a pas besoin d’être d’une grande résistance à la compression. Et même si c’était le cas, les pierres joueraient le rôle de squelette.
      Je vous déconseille simplement la chaux aérienne car elle mettrait trop de temps à sécher à coeur.
      Bon chantier 😉
      Gautier

      1. Bonjour Gautier, et merci beaucoup pour votre réponse.

        Super, je pense donc partir sur un mélange de chaux NHL 3.5, avec un mélange de 3 seaux de sable pour 1 de chaux.

        Concernant l’enduit extérieur (pour rejointage), un tailleur de pierre du coin m’a conseillé ces mêmes proportions et d’ajouter un pot de confiture de ciment blanc. Avez vous déjà entendu parlé de cette technique ?

        Merci

        Marc

  6. Bonjour,

    Je rénove actuellement une maison de 1850, qui avait été (mal) rénovée dans les années 60. Ils avaient notamment percé un trou dans un mur (55cm de large) pour y mettre un œil de bœuf (50cm de diamètre). De mon côté, je veux reboucher ce trou.
    Que me conseillez vous comme mélange de chaux et en quelle proportion, pour faire mon mortier pour re-maçonner les pierres ? Plutôt NHL 5 car plus dur ? Ou NHL 3,5 est suffisant ? Ou même rajouter un peu de ciment blanc dans le NHL 3,5 ?

    Merci pour vos conseils

    Marc

  7. Bonjour,
    Tout d’abord un grand Merci pour ce cours !!
    Je suis en train de restaurer une ancienne maison pisé ( dont d’ailleurs tous les enduits intérieurs extérieurs sont en ciment (un régal à piquer) 🙂 , et je vais refaire mon évacuation des eaux usées en fonte qui passe donc pas au travers du soubassement que je vais devoir probablement démonter et refaire. dois-je utiliser de la chaux nhl 5 ou plutôt du 3.5 (plus perspirante).
    Je vous remercie bien par avance.
    Christophe

    1. Bonjour Christophe,
      (Quel plaisir quand le ciment se décolle tout seul, hein ?!! :))
      La nhl 3.5 fera généralement l’affaire.
      Par contre, si la zone est très sollicitée par des rejaillissements ou des coulées d’eau (ou si le soubassement est enterré) tu peux imaginer utiliser un peu de nhl5 pour être plus tranquille. Tant que le reste du mur est perspirant…
      Bon chantier !
      Gautier

  8. Bonjour, j’ai prévu de rénover un morceau de toiture en tuiles canal sur une vieille maison de village du sud de la France, les tuiles de courant datent des années 60, et les tuiles de couvert sont probablement centenaires, le liant qui était blanc s’est effrité et des infiltrations d’eau sont apparues. Que me conseillez vous comme liant si je rejointe les tuiles actuelles? Si je laisse les tuiles de courant et mets des tuiles de courant neuves, si je mets des tuiles neuves en couvrant et couvert.? Merci pour vos conseils, votre article est très intéressant

    1. Bonjour,

      Je vais répondre en tant que NON expert du sujet.
      La chaux NLH2 fait très bien corps avec la terre cuite. Inutile de chercher plus hydraulique car elle sera de toute façons couverte par la tuile.
      Pour ce qui est des solutions de mise en œuvre… je passe, malheureusement !
      Sur la seule toiture de ce type sur laquelle j’ai eu l’occasion de travailler, les tuiles canales étaient maintenues par des pointes et des crochets. Sans liant.
      Bon chantier 🙂
      Gautier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *