Éviter les Fissures de Retrait : la technique Secrète ! 

Sur ce blog, j’ai pour habitude de conseiller l’usage de la chaux aérienne pour les finitions. Or, Luc Nèples, spécialiste des façades anciennes depuis 25 ans, m’a fait découvrir une nouvelle manière d’utiliser la chaux hydraulique. Tu ne sais pas comment éviter les fissures de retrait sur ton enduit de façade ? Le secret : utiliser de la chaux rebattue ! Ça ne te parle pas ? Pas de panique, cette méthode, contre intuitive au premier abord, est en réalité très simple et infaillible pour empêcher les fissures sur un mur extérieur. Tu vas très vite comprendre pourquoi après avoir lu cet article et visionné mon échange avec Luc. 

Enduit chaux qui fissure au séchage : les conséquences 

On parle parfois de faïençage de façade ou de microfissures. Cela concerne surtout les enduits monocouches et à ce stade, rien de très inquiétant, mis à part l’aspect inesthétique. 

Mais lorsqu’il s’agit de fissures plus profondes sur un enduit de finition, c’est plus embêtant. D’abord, parce que si celle-ci peut recouvrir les fines crevasses de l’enduit de corps, il n’aura plus aucune couche après elle pour masquer les dégâts.

Ensuite, face aux intempéries, ces ouvertures pourraient servir de conduits de pénétration d’eau et laisser cet élément causer des dommages plus lourds.

Luc a côtoyé un très bon artisan qui rencontrait constamment des problèmes de fissuration avec la chaux NHL 3,5 de Saint-Astier. Il avait beau utiliser les meilleures techniques de maçonnerie, son enduit de finition se fendillait lors du séchage.

Attention !

Tes murs ne sont pas anciens et tu aimerais enduire ta façade à la chaux pour faire jolie ? Prends garde ! Une finition à la chaux sur un enduit-ciment c'est une autre paire de manches ! Sur un support en agglo ou en béton. Il vaut parfois mieux se pencher vers les solutions "batardées" ou appliquer l’enduit adapté au support neuf.

Article complémentaire pour plonger dans le sujet : 

Connais-tu la chaux ?

Fissures de retrait sur l’enduit hydraulique : les causes

Les problèmes de fissuration sont principalement dus à un enduit mal dosé ou à un temps de séchage non respecté entre 2 couches. Mais dans ces situations, voici 2 éléments responsables.

1— L’excès d’eau

La première cause des fissures de retrait c’est l’excès d’eau. Lorsque l’eau s’évapore, la matière se rétracte, on dit alors que l’enduit tire. Et s’il tire trop, il craque. Pour pallier ce problème sans perdre en maniabilité, les plus avertis ajoutent un petit peu de savon à l’eau destinée au gâchage. Mais, cela ne suffit pas toujours.

2— La dureté de la chaux

Dans notre cas, nous utilisons de la chaux hydraulique NHL 3,5, sa dureté commence à être un peu trop forte pour du bâtiment écologique. Sa prise est rapide même en milieu humide et elle durcit parfois trop vite. Si bien que même en maîtrisant la quantité d’eau, les fissures peuvent tout de même apparaître.

Mais ça, c’est avant d’avoir découvert comment rebattre la chaux…

Luc Nèples Spécialiste des façades anciennes

« je ne connaissais pas encore cette technique il y a 15 ans… »

Contre les fissures de l’enduit de finition : la chaux rebattue

L’utilisation de la chaux rebattue pour éviter les fissures de retrait n’a pas été inventée par un artisan, c’est une technique qui a même été étudiée par les ingénieurs de Saint-Astier et validée en laboratoire.

Bon à savoir :

Un enduit est incompatible s’il est plus dur et plus étanche que les matériaux qu’il est supposé protéger. Pour les murs construits avec des matériaux écologiques, évitez : ceux contenant du ciment à la place de la chaux ; les « batards » ciment-chaux ; les prêts à l’emploi destinés aux maisons neuves.

Préparer de la chaux rebattue 

Une fois l’enduit de corps bien reposé, c’est-à-dire environ 4 semaines après sa pose, il faut s’atteler à la préparation de son enduit de finition la veille de son application.

Pour déterminer sa quantité à l’avance, rien de plus simple.

Pour une finition de 8 mm d’épaisseur, il faut compter 8 L par m2 : donc pour 100 m2, tu auras besoin de réaliser 800 L de mortier. Pour la quantité de sable, la proportion est la suivante : 1 volume de chaux (NHL 3,5) pour deux fois et demie le volume de sable.

Prévois donc la surface que tu comptes enduire pour le lendemain et gâche ton mortier la veille au soir. Tu pourras le déposer sur une bâche ou dans un bac et le laisser ainsi toute la nuit.

Le lendemain, ton mortier a naturellement durci, à première vue, il paraît inutilisable ! 

Mais pas de panique, c’est normal, c’est précisément le but.

La matière peut encore être découpée puis remise en bétonnière. Réhydrate-la avec un sixième d’eau utilisée la veille et elle retrouvera comme par magie une texture plastique et onctueuse.

Article complémentaire pour plonger dans le sujet : 

Les 4 phases d'un enduit réussi

Rebattre la chaux et obtenir un mortier parfait pour les murs anciens

On se retrouve alors avec un mortier qui a perdu à peu près un tiers de sa résistance. Ce qui ne pose aucun problème dans notre cas, car justement nous avions besoin d’un enduit plus agile et plus souple. La résistance reste largement suffisante pour un enduit de finition. La qualité d’un mortier ce n’est pas tant sa dureté, c’est sa souplesse. Plus il sera dur et moins il sera élastique.

Or, il se trouve que sur un mur ancien cette élasticité leur octroie la porosité nécessaire à leur respiration. Résultat : 

  • mon enduit devient plus agréable à appliquer ;

  • il adhère mieux ;

  • il ne fissure plus ;

  • une fois sec, il laissera davantage respirer les murs. 

Et qui dit murs qui respirent, dit moins de problèmes d’humidité ! 

L’autre leçon apprise, c’est que s’il te reste du mortier de chaux en trop, tu peux le conserver et l’utiliser pour tes joints le lendemain. À bas le gaspillage ! 

En résumé, pour éviter les fissures sur votre enduit de façade à la chaux :

  1. Prépare ton mortier la veille de la pose ;

  2. Laisse-le reposer sur une bâche toute la nuit ;

  3. Remets les pâtons de mortier durci dans la bétonnière ;

  4. Rajoute le 6e d’eau utilisée dans la préparation initiale.

Tu obtiendras un enduit plus onctueux et plus collant. Tu gagneras donc en confort d’application alors que l’enduit de finition aura perdu en dureté et en eau, ce qui le préservera des fissures de retrait.

En bonus, la perte d’une partie de sa résistance lui fera gagner en perspirance. Tu augmentes ainsi la qualité bioclimatique de tes murs ! Pour rappel, ou pour information si tu n’es pas encore l’un de mes abonnés avertis, le bâti traditionnel a besoin d’enduit extérieur non étanche pour éviter l’humidité ascensionnelle (entre autres).

Je remercie chaleureusement Luc Nèples d’avoir partagé avec nous cette astuce. Tu pourras retrouver tous ses conseils sur son blog : Patrimoine Façades. Une vraie mine d’or pour découvrir les pratiques d’artisans « Maîtres en leur métier ». 

Tu connaissais déjà cette astuce ou tu aimerais en savoir plus sur les phénomènes de fissuration en construction écologique ? Dis-le-moi en commentaire ! Et n’hésite pas à partager cet article si tu penses qu’il peut être utile à quelqu’un d’autre.

découvre 40 recettes de peintures et enduits écologiques :

  • Salut et merci pour ton travail sur les enduits !
    On réalise une maison ossature bois isolation paille à l’intérieur. Recouvert en intérieur d’un enduit (pas encore réalisé) terre/chaux à définir.
    Tu parles dans la vidéo de la chaux NHL2 mais sans en donner l’utilisation. Pourquoi ne pas utiliser celle ci (qui est plus élastique si j’ai bien compris) plutôt que de rebattre le mortier?
    Merci pour ton aide !

    • EcoDidacte dit :

      Bonjour Teddy,

      Merci à toi 🙏🙂

      Pour ton enduit, pourquoi pas fire l’enduit de corps à l’argile et ventuellement une finition à la chaux en toute fin… Je troue tellement agréable de travailler la terre crue que je ne saisi pas toujours pourquoi vouloir y mélanger de la chaux.

      Pour ce qui est de la nhl2, c’est une option de l’employer à la place de la nhl3.5 rebattue.. mais on peut aussi rebattre la nhl2.

      Le prob est que l’accès à de la nhl2 est moins évident de celui à de la nhl3.5, donc beaucoup d’artisans utilisent la nhl3.5 par défaut.

      J’epère que cela répond un peu à ta question.

      Bon chantier 😉
      Gautier

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >