Quelle chaux pour les enduits d’intérieur ?

Quand j’ai voulu faire mes premiers enduits d’intérieur, je me suis rendu compte que ce que l’on appelle négligemment « enduits à la chaux » pourrait être résumé dans la formule algébrique suivante :

x types d’enduits  X  x types de chaux  =   x   X  x mauvais choix possibles

Enduit de corps, enduit de finition, enduit stuqué, enduit graissé, … ?

Chaux aérienne, chaux hydraulique, chaux en poudre, chaux en pâte, chaux dolomitique (magnésienne), chaux formulée, … ?

Et au fait, ça tient sur tous les supports ? Quel dosage pour que cela ne fissure pas ?

Bricomerdier

A l’époque, je ne réalisais pas la moitié de la profondeur du sujet et c’est le pied léger que je me suis dirigé vers le Bricomarché le plus près de chez moi.

C’est à ce moment là que les complications ont commencé. Il y a quelques années, il n’y avait pas encore de labels « bio » dans tous les recoins de l’échoppe. Les produits de revêtements de murs standards puaient les COV à plein nez.

C’est donc tout naturellement que je me suis dirigé vers un personnel du magasin. Inutile de dire qu’il n’avait même pas les questions aux réponses que j’attendais. En revanche, il traînait un air dérangé et ennuyé que je ne me satisfasse pas de ses recommandations à l’emporte-pièce. Il s’appelait Roland. Il travaille sûrement encore dans ce même magasin à ce même poste. Il a cassé mon rêve naissant de travaux écologiques vite-fait bien fait !

Comme tu le vois, je n’en suis pas resté là. Je bouclerai mon aventure à la fin de l’article car maintenant c’est à moi de répondre aux questions que les gens se posent ! 😀

Quelle chaux pour les enduits intérieurs ?

Tout d’abord, quel est le choix qui s’offre à nous ? Il existe 2 grandes familles de chaux :

  1. Les chaux aériennes (CL90, CL90-S)
  2. Les chaux hydrauliques (NHL2, NHL 3.5, NHL5)

Pour faire court, elles proviennent de la même source : les pierres calcaires. Plus le calcaire de ces pierres est pur, plus la chaux est grasse (aérienne). Moins il l’est, plus la chaux est maigre (hydraulique).

C’est très grossier comme explication mais pour plus de détails j’invite à lire cet article.

Les chaux hydrauliques sont plus dures et tirent (sèchent) plus vite que les chaux aériennes. Étant moins « pures », leur couleur est également plus terne que celle des chaux aériennes.

Conclusions : Pourquoi s’encombrer à essayer de faire quelque chose de joli avec une matière qui tire trop vite pour me laisser le temps de m’appliquer ?   Surtout si cela gratifie mon salon d’un ton maussade?

C’est donc la chaux aérienne qui convient le mieux aux enduits d’intérieur !

Sauf que …

Les inconvénients de la chaux aérienne

… Sauf que la chaux aérienne a aussi ses travers !chaux aerienne

Étant plus grasse que la chaux hydraulique, la chaux aérienne a plus de chance de fissurer si elle est appliquée en trop grandes épaisseurs (+0.5cm). En plus, comme elle tire moins vite, une plus grande épaisseur condamnerait à attendre durant des semaines que l’enduit durcisse suffisamment.

Un autre inconvénient est que la chaux aérienne coûte plus chère que la chaux hydraulique (surtout la chaux en pâte).

Toutes ces raisons laissent entendre que la chaux aérienne c’est mieux… Mais pas à tout prix !

Cela dépend du support

On fera donc toujours sa couche pelliculaire de finition (moins de 0.5cm) avec de la chaux aérienne. Seulement, si on attaque un mur en pierres, en briques ou tout autre matériau qui nous oblige à aller au-delà de cette épaisseur (à cause des joints ou de l’irrégularité d’un support) il faudra procéder à une couche de corps à la chaux hydraulique avant.

Cet enduit de corps porte aussi le nom de renformis ou, pour que l’on comprenne bien à quoi elle sert, couche de dressage.

Sur les supports plans, comme les plaques de plâtre (placo) ou les plaques plâtre-cellulose (fermacell), inutile de se procurer de la chaux hydraulique. La chaux aérienne seule fera parfaitement l’affaire à condition que la paroi soit bien préparée; il faudra préalablement « fermer » celle-ci à l’aide d’une sous couche qui homogénéisera l’absorption et apportera le grain nécessaire à l’accroche mécanique.

Cet article risque aussi de t’intéresser

>>> Comment éteindre la chaux vive pour ses enduits <<<

N’y a-t-il qu’une sorte de chaux aérienne ?

Héhé … Et bien, non !

Celle-ci se décline en deux formes très différentes. Elle existe en pâte et en poudre.

Ces deux formes proviennent du même calcaire, elles sont chimiquement identiques. La différence est qu’au moment de transformer la chaux vive issue des fours à chaux en chaux aérienne, on a varié la méthode d’extinction.

La chaux aérienne en pâte

Elle est issue de chaux vive trempée dans des piscines remplies d’eau. C’est une extinction par excès d’eau.

Cette technique est la plus traditionnelle. Elle est connue depuis que l’on emploie de la chaux dans la construction (grand minimum 6000 ans).

Cette chaux aérienne en pâte est d’une qualité incomparable. Son grand avantage est qu’elle peut se garder indéfiniment tant qu’elle n’est pas au contact de l’air. Tu sais tout, la chaux aérienne fait sa prise à l’air… C’était ça ou l’appeler « chaux atmosphérique » 😀

La chaux aérienne en poudre

La chaux aérienne en poudre est éteinte par aspersion de la juste quantité d’eau pour transformer la chaux vive en chaux éteinte.

De cette technique assez récente découle l’utilisation actuelle de ce matériau. 

Premièrement car stocker la matière dans des sacs plutôt que des bidons ou des seaux facilite la logistique de conditionnement.

Deuxièmement, le gain de poids entre la poudre et la pâte favorise le transport et la distribution. Avant, les artisans étaient complètement dépendants des fournisseurs de chaux locale. En conséquence, ils devaient s’adapter à la qualité de chaux de leur territoire et de son chaufournier.

Pour finir, c’est aussi la technique d’extinction par aspersion (qui est faite en cuves sous-pression de nos jours) qui a permis de rendre possible l’utilisation de la chaux hydraulique. Imagine que les romains mettaient tous leurs efforts à hydrauliser artificiellement leur chaux aérienne !

La chaux aérienne en poudre est moins grasse que celle en pâte donc son conditionnement a impacté sa qualité. Cependant, elle reste beaucoup plus souple que les chaux hydrauliques et en la laissant tremper 12 heures avant de l’employer, on remarque déjà un gain qualitatif.

Ici aussi, une fois recouvert d’eau, l’enduit préparé peut se conserver indéfiniment.

chaux poudre

Choisir la chaux en poudre ou en pâte ?

Une fois de plus c’est souvent le porte-monnaie qui aura le dernier mot. La chaux en pâte coûtera plus chère que sa petite sœur.

Malgré tout, pour les travaux de finition spécifiques ou serrés (stucs, marmorino, badigeons, …), je recommande la chaux en pâte pour sa résistance supérieure et sa finesse.

Un autre avantage non négligeable de la pâte est qu’elle permet de garder un chantier relativement propre. La chaux en poudre, étant très volatile, elle se promènera au gré des courants d’air.

Pour finir, la chaux étant corrosive, la forme en pâte évitera de s’en mettre plein les poumons 🙂

Quelles marques choisir ?chaux pâte

Coté marques, je ne peux recommander que ce que je connais déjà. C’est donc un avis personnel et subjectif.

Chaux en pate : PozzoNovo est un distributeur français de la région de Montélimar. Ils produisent leur chaux en pâte à partir de chaux vive qu’ils prennent le soin d’éteindre. C’est celle que j’utilise personnellement.

Une autre marque distribuée par Alliance4 est Italcalce. Celle-ci, également de grande qualité est importée d’Italie. Les italiens étant les spécialistes mondiaux de la chaux et de ses finitions. Marmorino, stucco, fresco, tout le lexique de la chaux est emprunté aux italiens.

Chaux en poudre : La chaux aérienne St Hilaire fait partie des marques auxquelles les artisans font confiance. Il y a aussi DecorChaux de St Astier mais la qualité des carrières calcaires de St Astier en fait une marque surtout renommée pour sa chaux hydraulique.

Je ne dis pas que toutes les autres marques ne valent rien, c’est simplement que je ne les connais pas assez (clin d’œil aux fournisseurs qui me lisent et qui auraient envie de m’envoyer des produits à tester 😉).

chaux pâte

Quels sont les bons dosages ?

Utilisée en pâte, pour un enduit de finition classique au sable 0/2, un dosage de 1 volume de chaux pour 4 volumes de sable peut faire l’affaire.

En poudre, pour le même enduit, compte 1 volume de chaux pour 3-4 volumes de sable.

Je suis de plus en plus prudent à indiquer des dosages car selon la qualité et la granulométrie du sable, à proportions égales, votre enduit aura une autre consistance.

Pour aller plus loin partiques de la chaux

Pour creuser un peu plus le sujet je conseille la lecture de Techniques et Pratiques de la chaux   de l’école d’Avignon. C’est l’ouvrage le plus complet sur le sujet que j’ai eu entre les mains.

Tu peux aussi participer aux formations en ligne que je développe, ou télécharger mes Fiches Recettes.

Pour être informé des prochaines dates de formation, laisse ton adresse email ci-dessous.

Attention aux fissures

Ce sera donc à chacun de tester préalablement votre dosage en laissant sécher une surface test dans un coin de votre pièce ou sur un autre support. La difficulté étant que si l’enduit n’est pas assez dosé, il farinera et s’il l’est trop, il fissurera.

Si tu te retrouves dans ce deuxième cas de figure : ne pas paniquer !

Garde un œil sur ton enduit durant son séchage et repasse le talochon aux endroits des fissures. Cela devrait suffire si tu ne t’y prends pas trop tard.

Ensuite, si ce passage de talochon marque l’enduit, un passage à l’éponge légèrement humide devrait faire des miracles.

Bricomarché 2

Au fait, je n’avais pas fini mon histoire en début d’article… Finalement, en sortant du « Brico » – sur les mauvais conseils de Roland – je suis rentré chez moi avec de la chaux hydraulique. J’ai fait mon enduit sur plaque avec cette nhl3.5 et le résultat n’a pas été glorieux ☹.

Il faut dire que j’avais tout mélangé à la main et que mon enduit était devenu trop liquide. Par chance, ça a tenu au mur et j’ai corrigé l’aspect terne et les petites fissures avec un badigeon blanc.

Comme quoi, il n’y a pas de règle que l’on ne puisse contourner mais il est tout de même plus simple de se renseigner auprès des bonnes personnes et d’utiliser les bons produits.

Je suis curieux de lire ce que tu en penses dans les commentaires 😊

8 thoughts on “Quelle chaux pour les enduits d’intérieur ?”

  1. Bonjour et bravo pour ce blog fort intéressant,

    J’ai une question sur le mix chaux / argile pour des enduits intérieurs et extérieurs.

    Le mur est en paille, la couche de corps en sable-argile-paille-foin-sciure, bien sèche et rebouchée. J’utilise l’argile sous forme de barbotine épaisse tamisée (genre crème fraîche), un seau de barbo = un seau de liant = un seau de chaux. Je souhaite faire les couches de finition avec un mix argile/chaux pour le liant (biopolymérisé ??? ;-))

    J’ai cru comprendre qu’il faut préférer l’aérienne, mais question proportion ? J’aimerai mettre le moins de chaux possible, disposes-tu d’indices complémentaires ?

    Merci et bon courage dans tes prochaines aventures !

    1. Bonjour Loïc,
      Merci pour le compliment ! 🙂
      La chaux aérienne est un bonne façon de renforcer un enduit terre.
      Les puristes diront que la terre c’est la terre et qu’elle ne devrait pas être “batardée” mais perso je trouve qu’en finition ça peut être une bonne chose.
      Pas de conseil particulier pour les proportions. Cela dépend de la concentration de ton argile. Si elle est déjà bien dure, pas la peine de rajouter trop d’aérienne (1/5 chaux, 4/5 argile, 3-4 sable), Si elle est plus friable tu peux monter à 1 chaux pour 1 argile (mais c’est déjà bcp !).
      Un autre aspect à anticiper est le changement de couleur et la non réversibilité de l’enduit.
      Bon chantier 🙂
      Gautier

  2. Hi Gautier,
    Daire here from Cork (now in Alsace with Lexy and the two boys). You should drop in for a visit next time you are back home! We have an excellent fournisseur de chaux près de Molsheim who gives training and advice and we are just about to start our journey in chaux. Love the blog and keep up the excellent work

    1. Hi Daire,

      happy to hear from you 🙂
      Hope you are enjoying Alsace 😉 Yes, we definitly should hook up someday.
      Les chaux Boehm are excellent, I can only recommand them.
      Happy spring time 😀 !
      Gautier

  3. Y’a t-il une finition particulière à donné à son corps d’enduit à la NHL 3,5 pour préparer l’enduit de finition?
    Qu’est ce que je dois mettre sur un linteau en béton pour que mon enduit accroche? Ma couche de corps fait que tomber sur la face “vers le bas”…

    1. Bonjour,
      Une fintiion talochée suffit à acceuillir la couche de finition. Un léger grattage avec la tranche de la truelle renforcera l’accroche.

      Un gobeti à la nhl3.5 est préconisé pour enduire sur le ciment.

      Les plans horizontaux sont très durs à gérer :/

      Un enduit gras (riche en chaux) et peu mouiller (=moins lourd) avec du sable fin (=couches fines = moins lourd)… et de la patience (ne pas trop travailler l’enduit).
      S’assurer que les angles soient bien enduits (voire ne commencer qu’avec les angles), utiliser la lisseuse, ne pas travailler sur un support détrempé.

      Voilà les quelques conseils que je peux vous donner.

      Bon chantier 🙂

      Gautier

  4. Salut Gautier,

    Super article pédago, comme d’hab. !
    je suis d’accord avec toi pour la préconisation de la chaux aérienne en enduit intérieur, avec un petit bémol pour ce qui est des pièces humides ; SdB, cave et éventuellement cuisine, où, pour avoir demander conseil à des maçons où tailleurs de pierres du coin, et d’après pas mal de lecture sur le sujet (je ne suis qu’amateur), il est préconisé de faire un enduit complet à la chaux hydraulique, celle-ci absorberait mieux les brusques apports d’humidité et la carbonatation lente serait meilleure.
    D’ailleurs ne dit-on pas que la chaux aérienne durcit à l’air et la chaux hydraulique durcit à l’eau ?

    Qu’en penses-tu ?

    Bonne continuation !!

    1. (re)Bonjour Jacques 🙂
      Oui, dans la plupart des cas, pour les épaisseur supérieures à 0.5cm, un gobeti et une couche de corps à l’hydraulique est conseillé.
      l’hydraulique est plus solide, donc plus résistante aux aléas du temps.
      Par contre, en finition, même sur les murs sollicités, l’aérienne reste recommandée.
      Pour ce qui est de la carbonatation, elle sera tjours plus lente avec l’aérienne. Donc même si l’hydraulique peut faire sa prise en milieu humide, cela n’affecte pas la destination de l’enduit puisqu’on lui laissera le temps de tirer avant de prendre ses premières douches 🙂
      A retenir : Aérienne, tjours en finitions ! pour le reste, on s’arrange…
      A +
      Gautier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *